Morsure de chien : l'essentiel à savoir et comment réagir

Bouton whatsapp

Incident fréquent, la morsure de chien concerne particulièrement les enfants. La majeure partie des morsures a lieu au niveau des membres, du cou et du visage.

Quelles sont les causes d’une morsure de chien ?

 

À voir aussi

Morsure de chien: un bébé jouant en train de donner un os artificiel à un Jack Russel terrier. Crédit : Martina Osmy

Nombreuses sont les raisons pouvant pousser un chien à mordre. Ci-après quelques-unes des causes les plus fréquentes de morsure de chien :

  • Expression d’un mal-être

Un chien peut prendre l’habitude de mordre pour exprimer son mal-être lorsqu’il :

Pour exprimer son mal-être, les chiens ont tendance à mordre. Il existe une multitude de raisons qui les poussent à agir ainsi.

  • Avoir vécu dans des conditions exécrables ;
  • Aboiement de manière intempestif ;
  • Être enfermé pendant trop longtemps ;
  • Ressentir de l’anxiété et de la peur en permanence ;
  • N’avoir aucun repère.
  • Possession

L’agression de possession est généralement observée chez un chien lorsqu’un enfant tente de prendre un objet qu’il manipule. Il peut s’agir d’un jouet ou encore d’un os. Pour éviter ce type de comportement, les vétérinaires sanitaires recommandent d’habituer les chiots dès leur plus jeune âge à ce qu’on leur prenne leurs jouets ou leur gamelle.

  • Instinct de prédation

Chez les chiens, l’instinct de prédation est naturel. Cette tendance innée et puissante est susceptible de se réveiller à tout moment, même s’ils sont domestiqués. En effet, les chiens peuvent être tentés d’agresser et mordre les petits animaux se trouvant à leur portée. Ils peuvent aussi attaquer et mordre les êtres humains. De ce fait, un jeune enfant qui court peut pousser un chien à réagir à l’instinct en le poursuivant et en le mordant.

  • Peur

L’agression par peur explique près de 25% cas de morsure de chien en France. Contre toute logique, un chien de taille imposante comme le Saint-Bernard peut avoir peur d’un petit enfant et devenir agressif. À savoir que la peur est souvent constatée chez des chiens présentant des troubles comportementaux de type de dysthymies ou d’anxiété. Afin de régler l’humeur d’un chien, il est conseillé de consulter un vétérinaire. Ce dernier prescrira un traitement médicamenteux adapté à l’animal.

  • Agressivité redirigée

Sous l’emprise de la peur, face à une agression ou une personne qu’il ne peut pas atteindre, le chien peut devenir agressif. Dans une telle situation, l’animal a tendance à rediriger sa peur, sa colère ou son angoisse sur le premier être se trouvant près de lui en le mordant.

  • Douleur ou irritation

Un chien irrité ou souffrant d’une douleur peut mordre le premier être à sa portée afin de se défendre. Si le contact avec l’homme réveille sa douleur ou sa souffrance, il réagit en mordant par instinct afin d’y mettre un terme. Il convient de noter que les vieux chiens souffrant d’arthrose, ou les chiens blessés mordent plus facilement.

  • Relations au sein du foyer où il vit

Pour qu’un chien se sente bien dans un foyer, il est nécessaire que des règles soient mises en place. De nature sociable, le chien a besoin d’une organisation sociale à la fois fixe et claire. Dans le cas où la situation ne lui semblerait pas claire ou si son maître ne le réprimande pas assez lorsqu’il fait une bêtise, l’animal perd ses repères. Il est alors déstabilisé. Le chien peut ainsi mordre en vue d’affirmer sa position en sein de la famille. La morsure lui permet aussi de clarifier ses rapports avec son maître.

Bon à savoir: quelle que soit leur taille ou leur race, les chiens peuvent tous mordre. Le risque de morsure dépend entre autres de plusieurs facteurs liés à l’animal, à savoir :

  • Son éducation ;
  • Son état de santé et bien-être ;
  • Son âge ;
  • Si c'est une femelle ou un mâle ;
  • Ses interactions avec les humains: les personnes qui élèvent le chien, qu’il rencontre occasionnellement…

Morsure de chien : quels sont les risques pour la santé ?

Morsure de chien: un chien agressif et en colère. Crédit : Victoria Antonova

Les morsures de chien doivent alerter. En effet, elles peuvent être graves et provoquer :

  • Dans l’immédiat

Dans l’immédiat, les morsures de chien peuvent causer :

  • Des dommages au niveau des muscles et les nerfs ;
  • Une plaie profonde ;
  • Une hémorragie abondante ;
  • D’importantes fractures osseuses.
  • Dans les heures ou les jours succédant l’attaque

Dans les heures ou les jours qui suivent la morsure du chien, voici ce qui peut arriver:

  • La rage dans le cas où le chien est porteur du virus ;
  • Le tétanos ;
  • Une infection bactérienne située à l’endroit de la morsure ou généralisée.
  • Sur le long terme

Sur le long terme, la morsure de chien peut engendrer :

  • Des séquelles psychologiques et physiques ;
  • Des cicatrices extrêmement inesthétiques.

Quelle est la conduite à tenir en cas de morsure de chien ?

Morsure de chien: une vétérinaire en train d’examiner un chien. Crédit : Katerina Dalemans

Après la morsure d’un chien, si la plaie n’est pas importante, voici les gestes à adopter :

  1. Nettoyer ses mains à l’eau savonneuse ;
  2. Laver la plaie avec un mélange eau et savon avant de la rincer abondamment ;
  3. Appliquer un désinfectant non coloré et non alcoolisé sur la plaie ;
  4. Mettre un pansement en vue de protéger la plaie des agressions extérieures ;
  5. Consulter au plus vite un médecin selon l’urgence.

Il convient de noter que le traitement de la plaie diffère selon le fait que le chien mordeur soit vacciné ou non contre la rage.

  • Morsure de chien vacciné contre la rage

Si le chien mordeur est identifié et vacciné, la plaie doit être nettoyée, puis recouverte d’un pansement stérile. L’étape suivante consiste à se rendre auprès d’un service d’urgence. Dans le cas où la morsure serait plus grave, une exploration chirurgicale sera nécessaire. La victime de morsure de chien doit impérativement apporter son carnet de vaccination. Cela permettra de vérifier si elle est protégée, notamment contre le tétanos. La personne mordue doit également se renseigner auprès du vétérinaire afin de savoir si l’animal mordeur est en règle avec ses vaccinations.

  • Morsure de chien non vacciné contre la rage

Dans le cas où le chien mordeur serait inconnu et paraîtrait seul, il s’avère plus prudent de nettoyer la plaie avant de la panser avec des compresses stériles. La victime doit ensuite se rendre dans les plus brefs délais dans un service d’urgence. Ce dernier l’orientera vers le service antirabique le proche. La victime sera vaccinée contre la rage, car une fois la maladie déclarée, il ne sera plus possible de la guérir. Elle doit en outre faire rechercher le chien mordeur.

Détenteur ou propriétaire d’un chien mordeur : quelles obligations ?

Morsure de chienun chien Pinscher agressif. Crédit : Piotr Wawrzyniuk

En cas de morsure de chien, le propriétaire ou le détenteur doit d’abord déclarer la morsure à la mairie de la commune de résidence du détenteur ou propriétaire du chien mordeur. Ensuite, il doit faire évaluer le comportement de l’animal mordeur par un vétérinaire sanitaire. Il faut aussi faire surveiller le chien mordeur afin de vérifier s’il ne porte pas le virus de la rage.

  • Déclaration de la morsure à la mairie de la commune de résidence du détenteur ou propriétaire du chien mordeur

Après les faits, le propriétaire du chien mordeur doit déclarer la morsure à la mairie de sa commune de résidence. Si l’animal mordeur était placé sous la surveillance et la garde d’une autre personne, celle-ci peut déclarer l'incident à la mairie de sa commune de résidence. À savoir que tout professionnel dans l’exercice de ses fonctions ayant connaissance de l’évènement peut également effectuer la déclaration de la morsure. Il peut notamment s’agir d’un vétérinaire, d’un assureur ou d’un médecin.

  • Évaluation comportementale par un vétérinaire sanitaire

Après avoir déclaré l’évènement, le propriétaire ou le détenteur du chien mordeur doit soumettre ce dernier à une évaluation comportementale par un vétérinaire sanitaire. Les résultats de l’évaluation comportementale du chien mordeur doivent être communiqués à la mairie de la commune de résidence du détenteur ou du propriétaire de l’animal mordeur. À la suite de cette évaluation, la mairie peut imposer au propriétaire ou au détenteur du chien de suivre une formation sur le comportement et l’éducation canins. Cette formation porte entre autres sur la prévention des incidents suite aux morsures de chiens. Ne durant qu’une journée, cette formation donne lieu à l’obtention d’une attestation d’aptitude à la détention d’un chien. Elle est en outre entièrement à la charge du détenteur ou du propriétaire du chien mordeur.

À noter que si le détenteur ou le propriétaire du chien ne respecte pas ses obligations, le maire peut ordonner que l’animal soit placé en fourrière. En cas de danger immédiat ou grave suite à une morsure, le maire, après l’avis d’un vétérinaire, peut également faire euthanasier le chien.

  • Surveillance sanitaire du chien mordeur

Le détenteur ou le propriétaire du chien mordeur doit le faire surveiller par un vétérinaire. Cette surveillance est faite dans le but de vérifier que l’animal mordeur n’est pas porteur du virus de la rage. Cette surveillance sanitaire est divisée en 3 visites :

  • 1ère visite: elle doit être effectuée dans les 24 heures qui suivent la morsure ;
  • 2ème visite: elle doit être réalisée au plus tard 7 jours après les faits ;
  • 3ème visite: elle doit être faite 15 jours après l’évènement.

À savoir que le détenteur ou le propriétaire doit toujours soumettre son chien à une surveillance sanitaire, qu’il soit vacciné ou non contre la rage.

Morsure de chien et infection : quels sont les points importants à connaître ?

Une plaie infectée à la main dû à une morsure de chien. Crédit : Anukool Manoton

En cas de morsure de chien, il existe un risque élevé d’infection par des germes qui sont présents dans la salive ou la gueule de l’animal. Les plaies profondes et celles situées aux membres s’infectent plus facilement. Ci-après les symptômes les plus caractéristiques d’une plaie infectée causée par une morsure de chien :

  • Gonflement ;
  • Fièvre ;
  • Pus ;
  • Sensibilité ou chaleur autour de la plaie ;
  • Rougeur ;
  • Changements importants dans la croissance de la plaie.

Le risque d’infection d’une plaie causée par une morsure de chien peut être réduit grâce à un nettoyage régulier à l’eau savonneuse. Le nettoyage doit être suivi d’un traitement adapté. Les infections bactériennes plus importantes nécessitent cependant l’utilisation d’un antibiotique topique. Certains cas ont même besoin d’un drainage et d’une incision. Si l’infection est plus profonde, avoir recours à des antibiotiques systémiques ou généraux est de mise. Dans tous les cas, la supervision d’un médecin permettra de déterminer le traitement le mieux adapté pour venir à bout de l’infection.

Quelle assurance en cas de morsure de chien ?

Morsure de chien: un chien blanc mordant la main d’une personne. Crédit : meawtai99

Le détenteur ou le propriétaire du chien mordeur est civilement responsable des dommages provoqués par son animal. Cela suppose qu’il doit indemniser la victime des dommages subis par celle-ci. Le propriétaire ou le détenteur de l’animal mordeur doit en outre déclarer le sinistre auprès de son assureur habitation. Cette déclaration lui permettra de bénéficier d’une assurance Responsabilité Civile ou RC. Quel est le rôle de l’assurance RC ? Se substituer au responsable afin d’indemniser la personne mordue par le chien. Notez qu’il existe également lesdites «Assurances dédiées». Le coût de ce type d’assurance dépend de différents critères :

  • L’âge du chien ;
  • La race du chien ;
  • L’utilisation du chien dans un cadre professionnel ou non ;
  • Etc.

D’autre part, l’assureur est tenu d’indemniser la victime des conséquences de la morsure sous certaines conditions :

  • Dans le cas où il serait prouvé que la victime a commis une faute ayant provoqué l’attaque du chien, la responsabilité de son détenteur ou de son propriétaire ne sera pas mise en cause ;
  • Si l'incident a lieu à cause de la négligence du propriétaire ou du détenteur du chien mordeur, la victime peut porter plainte auprès de la gendarmerie ;
  • Dans le cas où le détenteur ou le propriétaire de l’animal mordeur n’est pas assuré ou n’est pas identifié, la personne mordue peut saisir le tribunal judiciaire compétent en matière de réparation des dommages corporels ;
  • Si la personne mordue décède des suites de la morsure du chien, le détenteur ou le propriétaire est susceptible d’être poursuivi en justice. Cette agression peut être qualifiée d’homicide volontaire.

Il convient de noter qu’au moment des faits, le détenteur ou le propriétaire du chien mordeur peut encourir jusqu’à 75 000 € d'amende et 5 ans d’emprisonnement. Les peines sont portées jusqu’à 10 ans d’emprisonnement et 15 0000 € d'amende si des circonstances prévues par la loi sont réunies lorsque l’homicide involontaire était commis.

Bouton whatsapp