Allergie chez le chien : comment se manifeste-t-elle ?

Bouton whatsapp

Qu’importe sa race ou son âge, le chien peut être affecté par une allergie. Découvrez toutes les informations à connaître sur l’allergie chez le chien.

Les symptômes de l’allergie chez le chien

symptômes de l’allergie chez le chienSymptômes de l’allergie chez le chien © Pixabay

À voir aussi

Les animaux de compagnie peuvent être concernés par les allergies, notamment les chiens et les chats. Lorsqu’ils se grattent, les propriétaires pensent généralement à des puces. Toutefois, les démangeaisons peuvent être les signes d’une allergie. Dans tous les cas, le grattage au sang doit toujours alerter le propriétaire. L’allergie chez le chiot et le chien adulte peut se manifester de différentes manières, mais la démangeaison en est le principal symptôme. L’animal se gratte généralement au niveau du visage, des oreilles, des aisselles, de l’aine… La peau peut présenter des inflammations, des rougeurs, des pellicules ou encore des croûtes. L’allergie peut également se manifester par des pigmentations au niveau de la peau, des pertes de poils et des infections. Diarrhées, rougeur des yeux ou encore vomissements peuvent également être les symptômes d’une allergie chez le chien.

Les différents types d’allergie chez le chien

types d’allergie chez le chienTypes d’allergie chez le chien © Bruno Cervera

Les chiens peuvent être affectés par une allergie cutanée, alimentaire, de contact ou encore aux acariens.

L’allergie cutanée est la plus répandue. Le chien ne peut pas s’empêcher de se gratter, de se lécher ou de se mordiller. La dermatite allergique aux piqûres de puces ou DAPP se manifeste par des démangeaisons, des croûtes au niveau de la peau ou du prurit. Le chien développe de fortes réactions aux piqûres de puces. L’allergie aux puces est plus courante chez les chiens âgés de 1 à 6 ans.

L’allergie alimentaire est due à une sensibilisation de l’organisme à un allergène présent dans un ou plusieurs aliments. Elle se manifeste généralement par des troubles digestifs (diarrhée, vomissement…) et des réactions cutanées. L’allergène peut se trouver dans certaines viandes, des produits laitiers ou encore dans les œufs. Les additifs contenus dans certaines nourritures peuvent également être la cause de l’allergie. Un suivi strict de la diète du chien est alors réalisé.

La dermatite atopique est causée par une sensibilité aux allergènes présents dans l’environnement : pollen, acariens, spores de moisissure… En fonction de l’allergène responsable, la dermatite atopique peut être passagère selon la saison.

L’allergie de contact se manifeste lorsque l’animal entre en contact avec certaines substances: du ciment, des produits ménagers… Les lésions cutanées se situent notamment sur le ventre, les pattes et le menton lorsque l’allergène se trouve sur le sol. Dans le cas où les lésions se trouveraient principalement au niveau du museau, l’allergène peut se trouver sur sa gamelle ou encore ses jouets.

Ce qu’il faut faire face aux allergies du chien

Ce qu’il faut faire face aux allergies du chien Ce qu’il faut faire face aux allergies du chien © Lisa Fotios

Dans le cas où vous remarqueriez certains de ces symptômes sur votre chien, ne tardez pas à consulter le vétérinaire. Ce dernier pourra éliminer les autres causes des lésions cutanées et des troubles digestifs (parasites, infections cutanées…). Un chien peut souffrir de plusieurs allergies, ce qui ne facilite pas la tâche. Il est ainsi nécessaire de procéder à un diagnostic d’exclusion pour identifier l’allergie et prévenir tous les problèmes qui en découlent.

Le vétérinaire propose généralement un régime d’éviction, puis réalisera un test de réactivité pour déterminer l’allergène responsable. Le chien suivra un régime comprenant de nouvelles protéines et de sources de glucides pendant environ 8 semaines. L’animal est ainsi uniquement nourri avec les aliments sélectionnés par le vétérinaire. Le principal objectif est de guérir les symptômes: lésions cutanées et troubles digestifs.

Les aliments pour ce type de régime peuvent être fournis par la clinique vétérinaire. Le propriétaire peut également choisir de cuisiner lui-même et d’utiliser des ingrédients sélectionnés par le vétérinaire. Dans tous les cas, le chien doit suivre une alimentation stricte composée uniquement d’ingrédients autorisés par le vétérinaire.

Le test de réactivité est la seule solution permettant de s’assurer que le chien souffre réellement d’allergie alimentaire. La réaction est déclenchée volontairement en donnant au chien l’aliment susceptible d’être à l’origine de l’allergie. Les symptômes apparaissent dans les 15 jours après ingestion de l’aliment. Dans le cas où l’aliment en cause n’est pas identifié, le vétérinaire peut procéder à un test sanguin d’allergie. Il permet d’identifier les autres causes de l’allergie: acariens, moisissure, pollen… En identifiant l’allergène, le propriétaire peut prendre les mesures nécessaires pour éloigner son animal de la substance responsable. Le vétérinaire peut également procéder à une hyposensibilisation ou une immunothérapie.

Dans le cas de symptômes cutanés tels que les démangeaisons et les rougeurs, il est nécessaire d’examiner le chien s’il a des puces. Un test allergologique intradermique est alors réalisé pour connaître si l’animal est allergique à la salive des puces ou à leurs déjections en les injectant sous la peau du chien. Le résultat peut apparaître 15 minutes après l’injection ou dans les 48 heures. Le port de colliers antipuces est une solution efficace pour rendre la vie du chien plus douce.

Le traitement de l’allergie chez le chien

traitement de l’allergie chez le chienTraitement de l’allergie chez le chien © Alejandro Mendoza

La solution la plus évidente est d’éviter l’allergène responsable des réactions. Toutefois, cela n’est pas toujours possible. En cas d’allergie aux puces, un traitement antipuces doit être adopté pour le chien concerné et également pour les autres animaux de compagnie (chaton, chat…) de la famille. Une désinfection complète de l’environnement du chien doit également être effectuée.

En cas d’allergie alimentaire, l’identification de l’allergène permet de l’éliminer de l’alimentation de son animal de compagnie. Le propriétaire peut ainsi nourrir normalement son chien, mais en évitant simplement les aliments contenant les allergènes responsables de l’allergie. Dans le cas où le chien réagit à différentes protéines, l’adoption d’un régime hypoallergénique à base d’ingrédients hydrolysés permet d’en venir à bout de ce problème de santé.

L’allergie peut également être traitée par la vaccination allergique pour diminuer la sensibilité du chien aux allergènes.

Par ailleurs, le vétérinaire prescrit généralement un traitement externe avec un vaporisateur ou un shampoing pour guérir les lésions et prévenir les infections bactériennes ou fongiques. En effet, les plaies sont les portes d’entrée des bactéries et des champignons. Le shampoing est appliqué soigneusement sur tout le pelage de l’animal et doit agir une dizaine de minutes avant d’être rincé.

La désensibilisation pour faciliter le quotidien du chien et du propriétaire

propriétaire et chien face à l’allergiePropriétaire et chien face à l’allergie © Blue Bird

Il ne faut pas oublier que l’allergie est une maladie à vie, elle ne se guérit pas. Le traitement consiste uniquement à traiter les symptômes par des shampoings, par différents médicaments (anti-histaminiques, corticoïdes…) et un régime hypoallergénique. Pour ne plus voir son chien se gratter, la seule solution est d’éliminer totalement l’allergène de l’environnement du chien. Toutefois, cela n’est pas toujours possible, car le chien peut être allergique aux acariens. La désensibilisation est une solution à envisager pour soulager votre chien des démangeaisons qui rendent le quotidien très difficile. La désensibilisation améliorer la tolérance du système immunitaire et permet de réduire le nombre de médicaments utilisés. Par ailleurs, les bactéries peuvent finir par résister aux antibiotiques au fil du temps rendant le traitement encore plus difficile et coûteux.

Pour réaliser une désensibilisation, le vétérinaire va raser quelques centimètres de pelage du chien pour pouvoir y injecter des allergènes. Cela lui permettra de connaître l’allergène ou les allergènes que le chien ne supporte pas. Les injections que le chien recevra seront formulées en fonction de la sévérité des allergies. Selon la prescription, le propriétaire aura à réaliser des injections sur le chien pendant un an. Une désensibilisation sublinguale est une alternative permettant d’éviter les piqûres.

La désensibilisation fonctionne chez environ 75% des chiens. Bien qu’elle puisse ne pas fonctionner à 100%, elle permet d’améliorer considérablement la vie du chien.

Les races de chien les plus exposées par l’allergie

Races de chien les plus exposées par l’allergieRaces de chien les plus exposées par l’allergie © Igor Shubin

Il convient de préciser que toutes les races de chien peuvent être concernées par une allergie.Toutefois, certaines races sont plus susceptibles de développer une allergie, dont :

  • Les Beagles ;
  • Les Terriers ;
  • Les Chiens de berger ;
  • Les Dalmatiens ;
  • Les Boxers ;
  • Les Setters irlandais ;
  • Les Labradors.

Par ailleurs, les allergies environnementales deviennent de plus en plus fréquentes chez les animaux de compagnie. Elle est également le type d’allergie le plus difficile à combattre, puis le chien peut être allergique au pollen ou encore aux acariens. La seule solution est de consulter un vétérinaire pour lui donner le traitement le plus adapté pour que son quotidien soit plus confortable.

Prévenir les allergies du chien

Prévenir les allergies du chienPrévenir les allergies du chien © Isakarakus

Il est conseillé de réaliser des traitements réguliers d’antipuces et d’antiparasitaires pour prévenir l’allergie aux puces, notamment si votre chien a déjà présenté une forme d’allergie. Il est conseillé de nourrir le chien avec des sources de protéines différentes et de lui donner une alimentation riche en acides gras oméga 3. Une alimentation riche en oméga 3 et 6, en zinc et en vitamines (A, B, C et E) est essentielle pour une peau et un pelage en bonne santé. L’introduction de recettes à base d’agneau ou de canard est également une solution à envisager.

L’hypersensibilité du chien aux allergènes peut se développer à tout moment de sa vie. D’ailleurs, le diagnostic n’est pas facile et l’allergène peut ne jamais être découvert. Dans tous les cas, il est nécessaire de donner une alimentation équilibrée à son animal de compagnie, de lui faire faire des exercices quotidiens et de réaliser un traitement antiparasitaire. En effet, les parasites peuvent augmenter la sensibilité des chiens. Comme l’allergie est héréditaire, il est conseillé de stériliser le chien allergique. Sa progéniture risque de développer des allergies à leur tour.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter