“Belek” : l'origine et la signification de ce mot

Bouton whatsapp

Les adolescents raffolent des termes d’argot, à l’instar de “belek”. Découvrez sans plus attendre son origine et sa signification.

“Fais belek frèro !”. Avis à tous les parents ayant un adolescent sous leur toit ! Vous avez certainement dû l’entendre utiliser cette expression un jour. Mais connaissez-vous sa signification et son origine ? Si ce n’est pas le cas, c’est que la génération Z a encore trop de secrets pour vous. Pas de panique, nous allons remédier à cela.

À voir aussi

À la rédaction de Démotivateur, on vous propose différents articles pour créer un dictionnaire des ados. Pourquoi un dictionnaire des jeunes ? Tout simplement parce qu’ils ont leur propre langage d’argot avec des expressions bien à eux. Ces dernières peuvent venir d’une autre langue comme l’arabe, l’espagnol ou l’anglais, être des mots en verlan ou bien être entendues dans des chansons ou sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui nous allons tout vous expliquer sur l’expression “belek”. Son origine, ses significations, son écriture ou encore sa prononciation, vous serez incollables sur ce terme d’argot à la fin de l’article. Car les adolescents n’ont aucun secret pour nous ! Démarrons sans plus attendre notre tour d’horizon de “belek”.

La définition du mot “belek”

Avant de découvrir son orthographe et ses différentes significations, la toute première chose à connaître sur “belek” est sa définition. Tout comme les mots “wesh”, “seum”, «bsahtek» ou encore “cheh”, le terme “belek” provient de la langue arabe. En arabe, “belec” signifie “fais attention”, “fais gaffe”. Cette expression se forme à partir de deux mots : le premier ” بال bel” qui désigne “pensée” et “ ك ec” qui est la forme possessive de la deuxième personne du singulier telle que “ta”. En ajoutant les deux termes ensemble, on obtient la traduction littérale de “ta pensée”.

Mais dans la langue arabe, “belek” peut aussi s’employer pour signifier l’adverbe “peut-être”. Une chose est sûre, qu’importe la signification employée, cette interjection est invariable.

L'expression "belek" est tendance chez les jeunes - © iStock

“Belek” ou “belec”, un mot aux écritures multiples

Aujourd’hui, les jeunes utilisent le mot “belek” dans leur langage entre potes. Et généralement, c’est sa première forme, “faire belek” pour “faire attention” qui est employée pour avertir d’un danger.

Quelques exemples de phrases avec le mot “belek” :

“Fais belek mec.”

“Belek, belek sur le son.”

“Belec frero !”

“Toujours faire belec.”

S’il n’existe pas une orthographe exacte, “belek” peut s’écrire de trois manières possibles : “belek”, “belec” ou encore “beleck”. Libre à chacun de l’écrire comme il le souhaite.

“Belek”, une destination de vacances connue à l'international

Souvenez-vous de Kassos, cette île grecque que nous avions découvert lors de la rédaction de notre article sur l'expression «cassos». Aussi étonnant que cela puisse paraître, L'expression «belek» est également connue de tous les amoureux de voyage. Non vous ne rêvez pas. La raison ? On retrouve ce mot, avec exactement la même écriture, en Turquie. Belek est un quartier de Serik dans la province d’Antalya, au sud du pays.

Cette destination est très prisée par les touristes étrangers pour ses sources, ses thermes et ses nombreuses boutiques. Au total, il y a plus d’une trentaine d’hôtels quatre ou cinq étoiles pour accueillir tous ses voyageurs.

“Belek” dans la culture musicale

Comme de nombreux mots en verlan ou d’argot, “belek” est très présent dans les chansons de rap français. Il a été entendu pour la toute première fois en 2011. Cette année-là, le groupe de rap 1995 sort son titre “À chaque ligne” donc voici un extrait :

“Mec, si tu vends de la drogue, belek à tes côtés.

T’as Fennek à té-cô même si tu prends la porte”.

L’année suivante, en 2012, le rappeur Booba sort son titre “Futur”. Celui à qui l’on doit la popularité du terme “OKLM” utilise une fois de plus un terme d’argot et contribue à le rendre populaire auprès de ses jeunes fans. Voici l’extrait où est dit le mot d’argot :

“Marche sans garde du corps, t'crois que c'est la fête, mais faut faire belek”

Enfin, en 2019, le chanteur Bilal Hassani a sorti son album “Kingdom” dans lequel se trouve le titre éponyme : “Fais belek”, donc voici un extrait :

“Tu fais l'mec dur, tu joues l'solide

T'as des gars à droite, à gauche but nobody knows that you're lovin' me honey

Ton grand secret, tu veux pas l'avouer

Moi je veux pas rigoler, je n'ai pas le temps pour tes conneries baby

Fais beleck, fais beleck

Fais beleck, fais beleck”

“Belek”, un mot devenu tendance

Vous l’aurez compris, l’expression “belek” fait partie de cette longue liste de mots d’argot dont raffolent les jeunes. Comme de nombreux mots d’argot aujourd’hui à la mode dans la cour d’école, “belek” a plusieurs définitions, selon le sens de la phrase prononcée et selon la langue utilisée. Et la culture populaire s’est emparée du mot pour l’utiliser dans leurs titres ou paroles de chansons, à l’instar de Booba ou encore Bilal Hassani.

Grâce à ce nouvel article, vous avez maintenant un terme en plus à ajouter dans votre dictionnaire spécial ado. On vous avait prévenu que vous seriez en mesure de décrypter le langage de votre ado. Et si vous faites partie de cette infime tranche de jeunes qui n’avaient pas encore utilisé l’expression “belek” car vous ne connaissiez pas sa signification, vous savez dorénavant tout.

Pour tous les curieux, sachez que la rédaction a publié d’autres articles sur le langage actuel qui fait un véritable carton dans les cours d’école. Découvrez sans plus attendre l’origine et la signification des termes d’argot “yolo”, “crari”, ou encore “narvalo”. Et pour ceux qui voudraient approfondir encore plus leurs recherches, sachez qu’il existe un livre dédié aux termes d’argot et autres mots de verlan tendance : “Tout l’argot des banlieues - Le Dictionnaire de la zone en 2.600 définitions” rédigé par Abdelkarim Tengour.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter