Masturbation féminine : Bienfaits, conseils et techniques

Maintenant que le sujet n’est plus tabou, parlons masturbation féminine. Mesdames, on n'est jamais mieux servi que par soi-même ! Masturbation féminine, comment ça marche ?

Plusieurs études prouvent que les femmes atteignent beaucoup plus d’orgasmes seuls qu’avec un partenaire. Et selon un sondage Ifop, 74 % des femmes disent s’être données du plaisir au moins une fois. À titre de comparaison, elles n’étaient que 19 % en 1970. Il y a de l’évolution !

À voir aussi

D’autant plus que la masturbation féminine a de nombreux bienfaits sur le corps et notamment la santé. Vous ne savez pas comment se masturber ? Ne bougez pas on vous explique. Découvrez les techniques de masturbation féminine pour atteindre la jouissance et ce, sans l’aide de personne.

Les bienfaits de la masturbation féminine

Les bienfaits de la masturbation féminine sur le corps sont nombreux. Grâce à l’onanisme dites adieu au stress ! En effet, la masturbation féminine réduit considérablement le stress. Ce plaisir solitaire favorise notamment la prévention de la dépression. Les endorphines sont présentes dans le cerveau, surnommé « les hormones du bien-être » pendant un rapport sexuel mais aussi pendant la masturbation. Cette dernière provoque un relâchement musculaire et donc, un état d’apaisement.

Se toucher permet également d’améliorer son sommeil. Pratiquer la masturbation féminine avant de dormir est un somnifère naturel ! Enfin, les endorphines dans le cerveau fonctionnent comme un antidouleur. Pendant le sexe et même après le sexe, les migraines et les règles douloureuses. Néanmoins, si elles disparaissent pendant la masturbation féminine, elles reviennent très rapidement après.

Enfin, les bienfaits de la masturbation féminine ne s’arrêtent pas là, il y a d’autres bienfaits médicaux. Effectivement, l’acte de la masturbation augmente le rythme cardiaque, comme une séance de sport. Par conséquent, le cœur, son muscle se renforce. N’oubliez pas également, que se masturber permet de muscler le périnée en contractant le vagin.

Masturbation féminine : Mieux connaître son corps

Avant de parler techniques de masturbation féminine, il est indispensable de connaître son corps. C’est même d’ailleurs le secret pour avoir le plaisir ultime. L’orgasme féminin ce n’est pas que du sexe. On peut se donner du plaisir ou en tout cas faire monter la pression sans toucher directement les parties intimes. Se caresser les bras, les cuisses, le ventre, les seins, les fesses, sont également des zones qui vont faire augmenter le plaisir.

De plus, c’est une façon de connaître votre corps, ce que vous aimez, ce qui vous fait frissonner. Ou au contraire, ce qui ne vous excite pas. Respirez et prenez conscience de votre corps. La respiration est un outil important pour lier le corps et l’esprit. Vous connaissez votre corps ? Vous êtes maintenant prêtes à un véritable épanouissement sexuel.

Comprendre son corps pour une meilleure masturbation féminine / Crédit : Unsplash

Masturbation féminine et zone érogènes

Avant de se précipiter vers votre clitoris, il est important de commencer par les zones érogènes secondaires. Cela va permettre de développer votre sensualité tout en faisant monter le plaisir. De ce fait, touchez-vous les seins, le cou, le ventre, la tête, les cheveux. C’est selon vos préférences. Si ça peut vous aider, vous pouvez également mettre une musique sensuelle. Allumez une bougie parfumée… Et laissez votre esprit se connecter votre corps pour une masturbation pleine de plaisir.

Les différentes zones érogènes de la femme :

  • Le clitoris
    Le clitoris est la zone érogène la plus connue mais aussi la plus importante. D’une manière générale, le clitoris mesure entre 8 à 10 cm de long et 3 à 6 cm de large. Aussi, le clitoris possède 8000 terminaisons nerveuses… L’orgasme clitoridien est souvent le plus facile à obtenir. Il est conseillé de le stimuler pour atteindre l’orgasme vaginal. Que vous soyez seul ou à deux.
  • Le point G
    Aussi appelé la stimulation du vagin. Pour trouver le point G, il vous suffit d’introduire un doigt dans votre vagin jusqu’à la deuxième phalange. Vous sentirez normalement une petite boule. C’est ici que se trouve le point G. À cet endroit, pressez doucement et lentement. Il ne faut pas effectuer de frottement, comme au moment des va-et-vient. Plaisir garanti pendant votre masturbation. Toutefois, toutes les femmes n’ont pas le même point G, pour certaines, le point G se trouve sur les côtés du vagin (les bulbes du clitoris). Ça peut être aussi à l’arrière de la paroi vaginale. Pour savoir où est le vôtre, il faut explorer et trouver le chemin qui vous mène au plaisir.
  • Le point A
    Le point A est moins connu que le point G parce que contrairement à ce dernier, il est plus difficile à trouver. Pour autant, il apporte tout autant de plaisir. Pour atteindre le point A, il faut se servir d’un sex-toy : un godemiché. En effet, le point A se situe tout au fond du vagin, juste avant le col de l’utérus. Contrairement au point A, pour ressentir du plaisir, il faut effectuer des mouvements de va-et-vient avec rigueur.
  • Les seins et les mamelons
    Les seins et les mamelons sont également des zones érogènes chez la femme. Pour ressentir du plaisir, il faut les titiller suffisamment longtemps pour sentir l’excitation monter. Mais attention à ne pas pincer fort. Sauf si vous aimez ça.

Les techniques de masturbation féminine

Il existe plusieurs façons de se masturber. Si c’est la première fois, nous vous conseillons d’aller doucement afin de connaître votre corps. Avec l’expérience, vous pourrez tester différentes techniques et avoir des préférences. La masturbation féminine ça s’apprend.

- La masturbation sur le ventre :

Pour effectuer la masturbation sur le ventre il faut avec votre doigt, atteindre le clitoris. Votre main sera coincée entre le lit et le pubis. Seuls vos doigts pourront effectuer des mouvements sur votre clitoris. Le poids de votre corps va apporter une pression sur le clitoris et va augmenter le plaisir. Aussi, les seins sont plaqués contre le lit, le frottement contre les draps favorise l’excitation pour arriver à l’apogée : l’orgasme.

- La masturbation sur le dos :

La masturbation sur le dos est la technique de masturbation féminine, la plus simple mais efficace. La femme doit être sur le dos et avec son doigt, elle vient stimuler son clitoris. Les mouvements peuvent changer, de haut en bas, de droite à gauche ou des mouvements circulaires. Les sécrétions vaginales permettent de lubrifier cette zone pour rendre votre masturbation plus facile. Si ce n’est pas votre cas, un lubrifiant adapté peut vous aider à vous masturber. Attention à bien choisir un lubrifiant pour éviter les irritations.

Les sex-toys, un objet pour la masturbation féminine / Crédit : Unsplash
- La masturbation avec un sex-toy

Il n’y a pas que les doigts qui donnent du plaisir pendant la masturbation. Le clitoris peut également être stimulé grâce à un objet : le sex-toy. En plus de toucher le clitoris, le vibromasseur va également stimuler les grandes lèvres. Si votre sex-toy ne vibre pas ce n’est pas grave. Un simple frottement et des va-et-vient sur cette zone érogène donne du plaisir. Il suffit de poser l’objet sur votre clitoris et d’effectuer des mouvements circulaires avec votre bassin, en augmentant le rythme jusqu’à atteindre l’orgasme.

- La masturbation sous la douche

Se masturber sous la douche est très efficace. Vous pouvez stimuler le clitoris grâce au pommeau de douche. La vibration de l’eau est comparable à un vibromasseur. Si votre sex-toy est déchargé ou que vous n’en avez pas, cette technique de masturbation féminine est idéale pour vous !

- La masturbation du clitoris avec un sex-toy

Aussi appelé masturbation simultanée. Cette masturbation consiste à stimuler le clitoris et l’intérieur du vagin. Pour cela vous devez toucher le clitoris avec les doigts et d’insérer un godemiché en même temps. Cette technique de masturbation féminine vous permet de savoir si vous êtes réceptive à l’orgasme vaginal.

À découvrir aussi