Le Maghreb uni pour convaincre l'UNESCO d'inscrire le couscous au Patrimoine Mondial de l'Humanité

Par
4 561
Partages
imprimer

Imprimer

Des experts marocains, algériens et tunisiens s’associent pour inscrire le couscous au Patrimoine de l’Unesco. Une décision commune qui pourrait peut-être faire son effet auprès du comité.

Le couscous inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité à l’UNESCO ? Une idée presque logique après l’acceptation de la pizza napolitaine ou encore le repas gastronomique français. Cette idée fait suite à une première proposition qui n’avait finalement jamais abouti à cause d’un contentieux : en 2016, l’Algérie avait tenté de déposer cette demande seule, ce qui avait logiquement provoqué la colère de son voisin marocain, tout comme lorsque le même pays avait tenté de déposer le Raï, un style musical inventé dans la grande région de l’Oranie, qu’il serait difficile de situer culturellement d’un côté de la frontière.

Crédits : Kostenyukova Nataliya

Pour couper court à tous ces débats, certains experts, avec en tête Slimane Hachi, directeur du Centre algérien de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), proposent de faire front commun pour une seconde tentative de dépôt. Le chercheur a annoncé organiser dans les prochains mois de nombreuses réunions d’experts des trois pays afin de développer au mieux le dossier et de prouver ainsi son importance au niveau régional, mais aussi sa grande diversité. En effet, si le couscous est bel et bien partagé par de nombreux pays, ses préparations varient, en sauce blanche, rouge, avec de la viande, du poisson entre l’est-algérien et la Tunisie et même fermenté, lui donnant une coloration noire dans les montagnes de l’Atlas.

Selon les informations historiques disponibles à ce jour, le couscous, ou du moins ses variantes, est présent dans la région depuis des milliers d’années. Des traces archéologiques les plus anciennes datent d’au moins 200 ans avant Jésus-Christ, avec des outils qui étaient omniprésents à l’époque de Massinissa, roi Berbère qui a unifié la Numidie, un territoire qui s’étendait de la Libye au Maroc. Des couscoussiers datant du IXe siècle ont même été retrouvés à Tiaret, dans le sud de l’Algérie.

Le dépôt du dossier devrait normalement se faire dans les prochains mois, mais même si cela se fait, le délai de traitement des dossiers est d’au moins 5 ans.

Commentaires