Tout ce que vous devez savoir sur l'orgasme anal

Encore tabou pour de nombreuses femmes, le sexe anal est pourtant une pratique sexuelle qui peut décupler vos plaisirs.

Vous avez des questions sur le l’orgasme anal, la sodomie et le coït, mais leur côté tabou vous empêche de les poser ? Il s’agit d’un des fantasmes de votre mec et vous souhaiteriez comprendre les caractéristiques de l’orgasme anal, ses avantages ou encore les recommandations pour en profiter pleinement ? Vous êtes au bon endroit, nous allons répondre à toutes vos questions dans ce nouvel article sexo. Suivez le guide pour pimenter votre sexualité et obtenir des orgasmes mémorables ! Bien sûr, cet article s'adresse également aux hommes et la pratique du sexe anal peut se faire dans les deux sens.

À voir aussi

Les caractéristiques du sexe anal

On le sait, la zone de l’anus est une zone érogène qui contient de nombreuses terminaisons nerveuses, internes et externes, qui peuvent conduire à la jouissance maximale lorsque votre partenaire s’y introduit. Elle se compose de deux muscles appelés les sphincters et est très réceptive à toutes les formes de stimulations.

La pratique sexuelle la plus connue où tout passe par cette zone du corps est la sodomie. D’après une étude de l’Observatoire Européen de la Sexualité féminine de l'Ifop publiée en septembre dernier, 51% des Françaises sondées, âgées de 18 à 69 ans, ont déclaré avoir été initiées à la sodomie en 2021. Une pratique en hausse si l’on regarde les autres chiffres des années antérieures : 46% en 2014, 37% en 2006, 24% en 1992 et 14% en 1970.

La sodomie permet d’atteindre l’orgasme anal à condition qu’on prenne le temps et qu’on ait une confiance aveugle en son partenaire. Cependant, l’orgasme anal est difficile à apprivoiser pour plusieurs raisons. La première, cette zone du corps est encore méconnue. La seconde, il faut beaucoup de préparation avant de tester le sexe anal pour éviter de ressentir de la douleur. Enfin, l’orgasme anal demande un véritable lâcher-prise tant physique que psychologique. Pourquoi ? Parce qu’on offre cette partie très intime à notre partenaire. De nombreuses femmes redoutent encore la douleur et refusent de tenter l’expérience. Pourtant, il est prouvé que celle-ci procure des orgasmes intenses, à condition de suivre quelques étapes.

Atteindre l'orgasme anal / Crédit : Unsplash

Avec quoi pratiquer la pénétration anale ?

Mais avant de vous lancer, pourquoi ne pas tester d'abord en solo. Interrogée par Aufeminin, la sexologue Isabelle Gace, conseille aux femmes d’essayer par elles-même grâce à la masturbation et à l’usage de sex toys. Un bon moyen selon elle, de découvrir de nouvelles sensations. Et ce n’est pas Roxane, également interviewée par Aufeminin qui dira la contraire : “J’ai commencé par me mettre des doigts, puis petit à petit, j’en suis venue à tester différents sextoys”.

Elle explique avoir ensuite atteint l’orgasme anal grâce à un anulingus donné par son homme. Car oui, il n’y a pas que la sodomie qui découle du sexe anal. Il existe énormément de possibilités avec ou sans pénétration pour pratiquer ce genre de sexualité. On retrouve par exemple l’anulingus dont le but est de caresser l’anus de son ou sa partenaire avec la langue.

Comment procurer un orgasme à votre femme ?

Mesdames, voici à quoi vous attendre pour profiter pleinement de cette pratique sexuelle. Pour une initiation en douceur, votre partenaire ne doit pas lésiner sur les caresses et les baisers sur toutes les parties de votre corps, en particulier les zones les plus réceptives au désir sexuel comme les seins. En arrivant vers votre anus, il doit embrasser toute la zone autour. C’est une stimulation qui vous permettra d’apprécier encore plus ce qui va suivre. Votre homme doit ensuite vous lécher le contour de l’orifice en réalisant des petits cercles, tout en se rapprochant du centre. Il doit ensuite pratiquer l’anulingus, qui consiste à caresser le centre de votre anus avec la langue. Le désir sexuel de chacun commencera alors à monter et ce sera à vous Mesdames de décider de la suite.

Si vous vous sentez prête à aller plus loin, vous pouvez le laisser introduire sa langue dans votre anus. Il devra réaliser des mouvements de va-et-vient comme s’il le faisait uniquement avec ses doigts. Tout en faisant ceci, il devra poursuivre ses caresses. Ces dernières doivent être sensuelles pour vous permettre de vous relaxer au maximum. On le sait, la première fois peut-être un peu stressante. Votre compagnon pourra ensuite introduire ses doigts au fur et à mesure que vos sphincters se relâchent et que votre anus se dilate. L’orgasme devrait être la prochaine étape avant de passer à la pénétration.

Le sexe anal permet d'obtenir un orgasme intense - © Pexels

Les avantages du sexe anal

Le sexe anal est un sujet encore tabou dans notre société. La raison ? La faute aux vidéos porno qui montrent une image très violente de la sodomie et du sexe anal en général. Les femmes que l’on voit dans ces vidéos porno sont violentées et ce n’est pas la définition du plaisir que l’on se fait. Pourtant, le sexe anal permet de pimenter les parties de jambes en l’air des couples en recherche de nouvelles pratiques sexuelles à tester. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, la sodomie ne plaît pas qu’aux hommes. Les nombreuses femmes qui se sont laissées tenter par cette pratique ont découvert de nouveaux plaisirs, encore inconnus avant de se lancer. Si vous suivez une préparation adéquate comme nous l’avons expliquée juste avant et que votre mec est à votre écoute, toutes vos appréhensions sur la sodomie vont s’envoler et vous en profiterez pleinement.

De plus, le sexe anal permet de connaître et découvrir son propre corps dans les moindres recoins. Comment ? En explorant les sensations inédites offertes par l’orifice anal. Stimulation avec les doigts, avec la bouche ou encore une stimulation coïtale, le sexe anal offre un champ des possibilités large qui vous permettra d’atteindre des orgasmes plutôt intenses. Extase au lit garantie !

Nos conseils et limites pour une pratique réussie

Comme pour toutes les pratiques sexuelles, le consentement est encore une fois primordial. Si vous ou votre partenaire refuse d’essayer le sexe anal, c’est son droit et vous ne devez pas le ou la forcer. Le but est de prendre du plaisir et non d’avoir mal, surtout que la pénétration anale doit se faire de manière lente et progressive. Messieurs, cela ne sert à rien de se précipiter et en plus vous feriez mal à votre femme. Or, on sait que ce n’est pas ce que vous voulez, donc prenez votre temps. De plus, la communication au sein du couple est essentielle pour ne pas “subir” la sodomie. Mesdames, à vous d’indiquer la vitesse des va-et-vient et de poser vos limites. On le rappelle, comme lorsque vous avez un rapport sexuel, le plaisir doit être mutuel au sein de votre couple.

Pour stimuler encore plus votre zone érogène, vous pouvez utiliser des sex toys anaux. Vraies stimulations pour préparer à la sodomie, ils permettent aussi d’offrir du plaisir et vous pouvez en trouver sur les nombreux sites érotiques existants mais aussi sur Amazon. Nous vous conseillons de commencer par une stimulation clitoridienne, idéale pour favoriser le lâcher-prise. Ne lésinez pas sur l’usage de lubrifiant et Messieurs, lâchez vous sur les caresses, en particulier les zones les plus réceptives de vos femmes comme les seins.

Autre recommandation, et pas des moindres, cette pratique sexuelle requiert d’avoir une hygiène corporelle irréprochable. Et c’est valable pour les deux membres du couple. De plus, vous devez être très complices avec votre partenaire pour tester le sexe anal. Si ce n’est pas le cas, essayez plutôt d’autres pratiques plus agréables à tester, parmi lesquelles la position 68 ou n’importe quelle autre position du Kamasutra.

L'orgasme anal, comment ça marche ? / Crédit : Unsplash

Coït anal : bien se préparer

Enfin, nous vous rappelons une autre règle d’hygiène. L’anus étant étroit et non lubrifié, il existe des risques de micro-lésions. Ces dernières favorisent la transmission des germes qui s’amplifient lors de la réalisation de la sodomie. La sexologue Isabelle Gace recommande donc l’usage d’un préservatif et d’un lubrifiant. “Quand on passe de la zone ano-rectale à vaginale, il faut nettoyer ses doigts, le sextoy ou le pénis, ou utiliser un préservatif.”

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour prendre du plaisir pendant une partie de sexe anal. Mais attention, il se peut que vous en deveniez adepte et que vous en redemanderez. Et qui sait, peut-être ferez-vous partie de ces nombreuses Françaises sondées qui l'auront testée.