Ce livre de cuisine est le plus dingue qui existe. Sorti une première fois en 1973, il vient d'être ré-édité...

280partages
Entre l’art et la cuisine, il n’y a qu’un pas. Les Éditions Taschen redonnent une seconde vie aux Dîners de Gala, véritable déclaration d’amour au comestible de l’artiste Salvador Dalí, initialement publiée en 1973. Un hommage nécessaire à une œuvre intemporelle et fantasque, mêlant érotisme, religion et cannibalisme.
@Taschen
Les éditions Taschen rendent hommage au subversif et fascinant peintre surréaliste Salvador Dalí en republiant Les Dîners de Gala, œuvre unique et décalée consacrée à des recettes de cuisine.

Il n’existait jusqu’à présent que 400 copies de ce livre foutraque, gourmand et passionné, dont les thèmes centraux, la cuisine, la sexualité et la religion vont de pair avec l’évocation de l’épouse et muse de l’artiste, Gala. 43 ans plus tard, le livre est de nouveau disponible, pour notre plus grand plaisir. Une véritable résurrection.
@Taschen
Passionné de gastronomie, Dalí, que l’on voit encore distribuer des choux-fleurs dans sa Rolls blanche, affirme qu’à «6 ans, [il] voulait être cuisinière ». À travers 12 chapitres, l’artiste nous fait découvrir un monde fait d’abondance et de grandiloquence, où le nombre de calories n’a pas de poids : 

« Nous entendons ignorer les tables où la chimie a pris la place de la gastronomie. Si vous êtes un disciple de ces peseurs de calories qui transforment les joies d’un repas en punition, refermez ce livre, il est trop vivant, trop agressif et bien trop impertinent pour vous ».
@Taschen
L’impertinence, tel est le ton donné dans cette incroyable « odyssée gastronomique » où nous pouvons déguster des « caprices pincés princiers » (plats exotiques) ou des « spoutniks astiqués d’asticots statiques » (escargots – grenouilles), entre deux « cannibalismes de l’automne » (œufs – fruits de mer). Des recettes aussi aphrodisiaques qu’improbables, à faire pâlir Gargantua lui-même qui rendent hommage au Dalí mondain, connu pour organiser de des dîners en grande pompe où étaient conviées les célébrités de l’époque.
@Taschen
Mais que l’on n’aille pas s’imaginer que Dalí nous joue du pipeau, avec ses recettes décadentes et gargantuesques. Derrières ces noms exubérants et fantasques se cachent en effet de vraies recettes issues de la gastronomie française de l’époque. Les gigantesques buffets ont été concoctés par de grands Chefs Français des meilleurs restaurants étoilés Parisiens. Parmi eux, Lasser, Maxim’s, La Tour d’Argent, Le Train Bleu ou encore Le Buffet de la Gare de Lyon ont été sollicités pour illustrer cette Bible gastronomico-artistique.
@Taschen
Un cadeau parfait pour Noël !


Dalí, Les Dîners de Gala, Éditions Taschen, 320 p, 31,2 x 3,6 x 22,5 cm, 49,99€, à acheter ici.
@Taschen
Découvrez notre recette : Makis façon salade grecque en vidéo
Source : Taschen