Des sans-abri ouvriront prochainement un Food Truck, une belle aventure !

Par
162
Partages
imprimer

Imprimer

Emmanuel, sans abri depuis plus de deux ans, va lancer un Food truck avec d'autres SDF et avec l'aide des habitants du quartier. Une initiative remarquable !

Crédits : Syda Productions

Emmanuel, SDF depuis plus de deux ans, a décidé de retourner la situation à son avantage en créant un Food truck. Son Food Truck appelé FDS (jeu de mots reprenant l'acronyme SDF à l'envers), est le fruit d’un projet solidaire avec d’autres compagnons sans-abri et des habitants du quartier avec lesquels Emmanuel a tissé des liens.

"Quand il m’a raconté son idée, j’étais un peu sur la réserve "

Errant quotidiennement dans le quartier d’Haussmann et la rue du Havre, le visage d’Emmanuel ne passe pas inaperçu. À force, ce quadragénaire au parcours rocailleux, s’est lié d’amitié avec les habitués de la ville, au point de les informer de son ambition. Pour ce projet, une dessinatrice a imaginé la marque, une voisine s'est occupée des affaires administratives, et un avocat, Me Henry de Beauregard, l’a aidé à refaire ses papiers, Emmanuel est depuis fier de lui raconter les avancements du travail. Combatif jusqu’au bout, Emmanuel suit une formation de comptabilité et d’entreprenariat, soutenu par la chambre des métiers.

"Si la moitié des gens qui disent sur les réseaux sociaux que cette aventure est super, s'occupaient des SDF en bas de chez eux, ce serait formidable. Car, tous ces Emmanuel ont envie de vivre mieux."

« Sortir de la boue »… Telle est la préoccupation d’Emmanuel envers ses compagnons de rue. « Pas pour moi, pour eux, pour qu'ils aient une retraite, un avenir. Ils sont jeunes ». Pour en arriver là, Emmanuel a bien évidemment été aidé, mais en contrepartie, cet ancien cuisinier dans la marine a cumulé plusieurs petits boulots pour mener à bien son projet. Le camion prendra route à partir du 6 janvier 2019 et commencera son aventure au campus universitaire de Paris X, pour continuer ses points de ventes en région Parisienne. S’inspirant de la gastronomie italienne, le FDS proposera des pizzas à moins de 10 euros.

Cette invention n’aurait peut-être jamais vu le jour, si Emmanuel s’était retranché sur lui-même. Pour lui, aller de l’avant sonne comme une évidence « Si on se démerde bien, on arrive toujours à s'en sortir ». C’est noté !

Commentaires