Dotée d'un métabolisme hors normes, cette jeune femme est capable d'engloutir 150 nuggets en quelques minutes seulement

Par
1 563
Partages
imprimer

Imprimer

Cette jeune femme, haute comme trois pommes et étonnamment svelte, réussit à engloutir des kilos de nourriture en un temps record sans aucune incidence sur sa santé. Dotée d’un métabolisme exceptionnel, la japonaise Yuka Kinoshita est un véritable mystère pour le monde entier. Décryptage.
Afficher l'image d'origine
@Youtube/Yuka Kinoshita
Qui n’a jamais rêvé de pouvoir manger des quantités infinies de nourriture sans prendre un seul gramme ? S’empiffrer de burgers et de pizzas chaque jour que Dieu fait sans le moindre scrupule, sans craindre pour son poids et l’état de sa santé ?  Un doux songe pour le commun des mortels. Pourtant, la Youtubeuse japonaise Yuka Kinoshita (木下ゆうか) n’a pas à s’en faire : elle peut manger tout ce qu’elle veut, quand elle veut et ce, de façon spectaculaire.

Vous l’avez peut-être déjà croisée un soir en vous perdant dans les limbes de Youtube. À première vue, Yuka Kinoshita semble être une jeune femme parmi tant d’autres. Difficile d’imaginer que derrière ce corps frêle et ce sourire éternellement plaqué aux lèvres se cache une mangeuse de compétition, capable d’engloutir des quantités astronomiques de nourriture grasse.

La jeune femme — âgée de 31 ans et originaire de Tokyo — vit en effet d’amour et de nourriture. Révélée à la télévision japonaise il y a cinq ans, Yuka Kinoshita est ce que l’on appelle une oogui (大食い), c’est-à-dire une « mangeuse professionnelle ». Cette pratique, très appréciée au pays du Soleil-Levant et qui propulse des anonymes au rang très convoité de stars d’internet et du petit écran, lui a apporté une belle notoriété, grâce à ses performances hautement impressionnantes. Forte de ce succès, la mangeuse professionnelle, très enthousiaste, a profité de cette reconnaissance soudaine pour ouvrir une chaîne Youtube en 2014, qui est une belle réussite, presque trois ans après : à ce jour, Yuka Kinoshita compte plus de 2,5 millions d’abonnés et son fan club ne cesse de croître.


Le rythme de publications de la Youtubeuse est pour le moins effréné : en effet, elle poste une vidéo par jour sur sa chaîne Youtube et propose également à ses admirateurs les plus fidèles d’interagir avec elle lors de de nombreux lives où elle ingurgite d’immenses assiettes en direct. De quoi fermer le clapet des plus perplexes qui parlent de montages et qui crient au fake.

La trentenaire ne se fixe aucune limite : elle est capable d’engloutir plusieurs grandes assiettes de ramen, une soixantaine de burgers et des sushis par centaines sans manifester le moindre dégoût. Parfois, certaines dégustations défient toutes les lois et les conventions et font pâlir de terreur et de dégoût les fins gastronomes. À titre d’exemple, Yuka avait il y a un an relevé le curieux défi du « Big Mac Rice », qui consistait à absorber une gigantesque salade composée de riz et de l’intégralité de deux menus Maxi Best Of sortis d’un autocuiseur, accompagnés de Chicken McNuggets, d’un litre de Coca Cola Zero et de sauce barbecue. On dirait bien que la réalité dépasse la fiction : Gargantua existe bel et bien, sous les traits d’une jeune femme svelte au tempérament enjoué.

Il y a six mois, la jeune femme avait refait parler d’elle en mangeant 150 Chicken McNuggets en quelques minutes seulement, sous les yeux ébahis des internautes. Un défi complètement fou, mais qui fait partie du quotidien de cette incorrigible amoureuse de nourriture.


Si certains sont admiratifs, d’autres sont quelque peu sceptiques face à ce métabolisme hors normes. Comment peut-on absorber autant de nourriture sans danger ? Comment se porte l’estomac de Yuka Kinoshita ? D’où vient exactement cette particularité exceptionnelle ? La question a réellement intrigué les médecins qui ont tenté de répondre à ces nombreux questionnements dans le cadre d’une émission consacrée aux oogui eaters.

Observée par le Dr. Saito à l’Hachioji Clinic située à Sincho (Tokyo), la Youtubeuse devait alors manger une centaine de sushis aux côtés d’une jeune femme au métabolisme normal. Lorsque cette dernière n’a réussi à manger que 11 sushis en 20 minutes, Yuka Kinoshita avait déjà dévoré la moitié de l’assiette. Après un passage au scanner, les médecins ont découvert que l’estomac de l’oogui eater avait une taille légèrement supérieure à celui d’une personne normale, mais qui pouvait croître de manière impressionnante. Après l’absorption des sushis, l’estomac de Yuka Kinoshita faisait 66 fois sa taille initiale. Une découverte de taille qui n’a pas fini de surprendre les médecins.

Découvrez notre recette : Egg boats en vidéo
Manger
Commentaires