11 spécialités bretonnes à tester d'urgence ! Si vous ne connaissez pas la 8, vous êtes passé à côté de quelque chose de dingue !

Par
22 085
Partages
imprimer

Imprimer

En Bretagne, rien n’est laissé au hasard. Cette région française au charme si particulier marque les esprits par sa culture à part et ses spécialités culinaires incontournables. Petite piqûre de rappel, avec ou sans Bigouden.
@camping-finistere-bretagne
Il ne faut surtout pas rigoler avec la Bretagne. SURTOUT. PAS. La culture de cette région française un peu à part est une véritable institution dans le pays. Entre ses fameuses galettes, sa langue qui semble si compliquée à apprendre et ses paysages magnifiques, effectivement, il est difficile de passer à côté.

On connaît tous au moins une personne dans notre entourage qui est « bretonne », que ce soit par son père, sa grand-mère, ou encore par la grand-mère de la belle-sœur de son père, ou quelqu’un qui a vu sa vie changer du tout au tout après avoir dégusté une galette au sarrasin suite à un détour par Quimper.

Hé oui, la Bretagne, ça nous change la vie. Et on va vous le prouver. Zoom sur les incontournables spécialités culinaires de cette région française immanquable !


1. Galette, crêpe de Sarrasin, crêpe bretonne ? L’éternelle question.
@meilleurduchef
Qui n’a jamais fait face à cette sempiternelle question, évidente pour tout breton qui se respecte, mais source de confusions pour le néophyte parisien : Qu’est-ce qu’une crêpe et qu’est-ce qu’une galette ? Ne vous inquiétez pas, on vous explique tout.

Selon la région dans laquelle on se trouve dans le pays Breton, la notion peut varier. En Haute-Bretagne, par exemple, la « Galette de sarrasin » est faite à partir de farine de sarrasin (aka le blé noir), et elle est généralement servie avec des garnitures salées, formant ainsi un plat tout à fait ordinaire. À base d’eau, de farine de sarrasin et de sel, elle est épaisse, molle et comporte des trous à la surface.

En Basse-Bretagne, elle est composée de lait, d’œuf, de farine de froment, et de sarrasin : il s’agit là d’une « crêpe » : fine et croustillante, elle est dégustée sucrée comme salée et sa texture est cassante quand la cuisson est finie.


2. Le caramel au beurre salé : entre tartines et friandises.
@gustoblog
Ah, le fameux caramel au beurre salé, c’est un peu notre plaisir coupable ! Ce caramel mou, réalisé avec du beurre salé est absolument incontournable. Elle fait les choux gras des livres de recettes et il existe aujourd’hui de nombreuses recettes où le caramel au beurre salé est la vedette. Le maître chocolatier et caraméliser Henri le Roux invente en 1970 le bonbon au caramel au beurre salé et aux noisettes, à Paris, et par la même occasion LA friandise tant aimée des touristes et du reste du monde. On la retrouve désormais en pâte à tartiner, ou sous forme de caramel liquide.


3. Le cidre breton, une spécialité emblématique.
@Zanda
Ce produit emblématique breton se caractérise par sa couleur allant du « jaune paille » au « brun acajou ». Ses notes fruitées et fleuries sont parfaites, accompagnées d’une bonne galette !


4. Le pâté Hénaff, pour les amateurs de rillettes.
@turbigo-gourmandises
Vous êtes un amateur de rillettes ? Le pâté Hénaff, connu également sous le nom de « pâté des marins » va bientôt ses 110 ans. Jean Jénaff, son créateur et agriculteur, a eu l’idée de confectionner des boîtes de conserve composées de viande de cochon. Ce qui fait tout son charme, c’est ses épices : une véritable institution française !


5. Le célébrissime quatre-quarts !
@invitationsgourmandes
Impossible de passer à côté du quatre-quarts, qui fait également un tabac dans toute la France ! Pour ceux qui ne le savent pas, ce gâteau typiquement breton tire son nom des quatre ingrédients qui le compose, à savoir la farine, le sucre, le beurre, les œufs, le tout à quantité égale ! Très simple à réaliser, il est également extrêmement gourmand.


6. La bière bretonne, aux saveurs diverses et variées.

Les bières diverses sont diverses et variées. On en retrouve dans toutes les brasseries artisanales de la région ! Leurs saveurs sont parfois très spécifiques : composées d’algues, de sarrasin, d’eau de mer, ambrées, rousses, blanches, brunes et blondes… Il y en a décidément pour tous les goûts !


7. Le Kig Ha Farz, un repas typique.
@keldelice
Originaire de Léon, en Basse-Bretagne, le Kig Ha Farz se traduit par « viande et far » (viande, chair et farine). Ce repas, typique de la gastronomie bretonne, est une sorte de « pot-au-feu » de la région. À base de pâte de farine de blé noir, cuit dans un sac de bouillon de viande de bœuf, jarret de porc salé, ce plat est spécialement dédié aux plus gourmands d’entre nous.


8. Le far breton, le dessert incontournable.
@maxi-mag
Qui n’a jamais entendu parler du far breton ? Ce dessert, qui ressemble à s’y méprendre à un clafoutis, est à base d’œufs, de sucre, de farine et de lait. Il est la plupart du temps cuisiné avec des pruneaux, bien que le far traditionnel n’en comporte pas.


9. Le lambig, le digestif qui décoiffe.
@biscuiteriedufortbloque
Cette boisson alcoolisée, moins connue que le cidre breton est une eau-de-vie de cidre, l’équivalent direct de l’eau-de-vie du Calvados, pour nos lecteurs normands. Cet alcool fort (40°c, quand même !) aux pommes comporte des notes fruitées, idéal à déguster après un repas, en guise de digestif. Le cidre est distillé dans un appareil appelé alambic, d’où son nom de lambig. L’alcool est également flambé sur des crêpes.


10. L’andouille de Guéméné pour les fans de charcuterie.
@paul-danjou
Cette charcuterie à base de chaudins de porc qui forment une andouille est fumée et cuite à l’eau est la plupart du temps dégustée avec de la purée, sur un plateau de charcuterie ou encore avec une galette de sarrasin. Il s’agit d’une spécialité tout droit venue de la commune Guémené-sur –Scorff, située dans le Morbihan. Tous les ans, en août, on y célèbre la Fête de l’Andouille, en l’honneur de cette fameuse spécialité locale. L’occasion d’y faire des dégustations, d’assister à des animations et des spectacles, avant la Messe du Pardon de Notre-Dame-de-la-Fosse.


11. Le kouign-amann un dessert des plus délicieux.
@jlblistesratures
Le Kouign « gâteau » et amann « beurre » en breton, originaire de Douarnenez, est une préparation délicate à réaliser, qui nécessite du savoir-faire. Il s’agit d’une pâte à pain où l’on y ajoute un mélange de beurre et de sucre, et que l’on replie à la manière d’un feuilletage. Le mélange contenu à l’intérieur de la pâte à pain fond, et caramélise le tout, ce qui confère à ce dessert cette texture fondant à l’intérieur et croustillante à l’extérieur. Miam.

Si vous ne deviez en choisir qu’une, ce serait laquelle ?
Découvrez notre recette : Potatoes slices en vidéo
Commentaires