Découvrez les gâteaux de l'horreur de cette drôle de pâtissière... Préparez-vous à trembler !

Par
1 071
Partages
imprimer

Imprimer

On peut affirmer sans faire de métaphore qu’Annabel de Vetten sert la mort sur un plateau. Cette jeune pâtissière d’origine allemande réalise en effet d’incroyables gâteaux morbides et cauchemardesques. Leur réalisme donne littéralement la chair de poule. Découvrez son œuvre atypique et glaçante.
@Conjurerskitchen
Si vous ne supportiez pas la vue de cette grenouille que vous deviez disséquer en cours de SVT lorsque vous étiez au collège, ce qui suit va vous donner des haut-le-cœur.

Car non, Annabel de Vetten ne fait pas dans la dentelle. La jeune femme, fascinée par la mort, passe le plus clair de son temps dans son atelier réservé, son sanctuaire de la mort, le Conjurer’s Kitchen. Crânes de fœtus morts, têtes de bœufs dépecées, corps humains difformes et déchiquetés, rien n’est laissé au hasard : Annabel ne connaît pas de limites.

Il faut dire que cette artiste est dotée d’un talent extraordinaire : ses gâteaux sont morbides, dérangeants, mais d’un réalisme à couper le souffle, un réalisme qui fascine.
@Conjurerskitchen
La jeune femme affirme pourtant avoir un parcours banal. Initialement peintre et taxidermiste, son envie d’élargir ses techniques artistiques s’est manifestée lorsqu’un ami lui demande de réaliser le gâteau de son mariage. La jeune femme laissez alors ses pots de peinture au placard, au profit du chocolat, du chocolat belge de qualité, qu’elle façonne afin de recréer des parties de l’anatomie humaine et animale.

Le chocolat, qu’elle manipule avec minutie, rigueur et dextérité, est devenu son principal et inattendu outil de travail, qu’elle utilise dans le but de « recréer un réel morbide », parti d’une volonté personnelle. Perfectionniste, Annabel de Vetten n’hésite pas à repasser sur une pièce un nombre incalculable de fois pour que le résultat soit plus vrai que nature : son passé de taxidermiste n’y est pas pour rien.
@Conjurerskitchen
L’œuvre de la pâtissière s’est répandue sur le net comme une traînée de poudre : Annabel passe désormais de nombreuses commandes, car le succès de ses gâteaux est devenu phénoménal. De fait, elle a lancé une campagne sur Kickstarter pour financer une tempéreuse à chocolat professionnelle, machine qui lui permettrait de réaliser ses pâtisseries plus rapidement et de multiplier les livraisons, mais aussi (et surtout) de se lancer dans de nouvelles expérimentations.

Mais ce n’est pas tout : ses crânes sont vendus dans le monde entier. Et les clients sont de plus en plus prestigieux. Le Barbican Art Gallery à Londres a déjà fait appel à ses services, mais aussi la British Library, pour n’en citer que quelques-uns. Annabel de Vetten a réussi à se faire un nom avec brio dans l’univers de la pâtisserie, mais aussi dans le monde de la mort.

Spectaculaire, n’est-ce pas ?
       
@Conjurerskitchen
Commentaires