Les baraques à frites de la ville de Bruxelles vont prendre un sacré coup de jeune à l'horizon 2019

Les baraques à frites de la ville de Bruxelles vont prendre un sacré coup de jeune à l'horizon 2019

Par
18
Partages
imprimer

Imprimer

La ville de Bruxelles s'apprête à opérer un changement radical de ses fameuses baraques à frites, souhaitant donner un coup de jeune à l'une des attractions de la ville.

La Belgique est le pays de la frite, n'en déplaise aux Français ! Le plat phare du pays est consommé presque partout, mais principalement dans les «fritkots», ces fameuses baraques à frites que l'on trouve aux quatre coins de la ville, et, plus globalement, dans tout le pays. La ville de Bruxelles a décidé de pousser le mythe encore plus loin, afin d'offrir une seconde jeunesse à ses anciennes, dans le but de les rendre facilement reconnaissables.

Crédits : Natalia Deriabina

Partant de l'exemple des cabines téléphoniques londoniennes ou des taxis jaunes new yorkais, c'est donc sur les baraques à frites que le projet s'est naturellement tourné. Au programme : une restructuration totale des 8 friteries qui appartiennent à la mairie, avec des enseignes parées de miroirs, brillants le soir sous un nouvel éclairage. Le but premier est bien évidemment de mettre la frite en avant, comme l'indiquait Marion Lemesre, adjointe aux affaires économiques de la ville : «Nous nous sommes dits : Et si nous donnions un modèle ? Identifiable tout comme le sont les cabines téléphoniques de Londres».

Le projet sera mené par le cabinet Studio Moto basé à Gand, qui a remporté l'appel d’offres en janvier 2018, devant une cinquantaine de candidatures. Leur objectif ne sera pas simple, car le but n'est pas de standardiser les baraques à frites, mais bien de les rendre plus modernes et futuristes. Les fritkots eux-mêmes auront la possibilité de choisir l'éclairage luminaire sur leurs toits, permettant notamment aux touristes d'identifier plus facilement les baraques frites.

Le projet sera terminé aux alentours de l'automne 2019, mais on a déjà hâte d'avoir les mains pleines de gras et de ketchup !

Commentaires