Faites des économies, faites pousser ces 9 types d'aliments à la maison !

Par
1 287
Partages
imprimer

Imprimer

Vous vivez en appartement ? Vous estimez qu’il est difficile (voire tout à fait impossible) de trouver suffisamment de place quelque part chez vous pour cultiver ne serait-ce qu’une plante ? Détrompez-vous !

À l’heure de la culture du « bien manger », les arbres fruitiers et autres plantes à légumes ont de beaux jours devant eux et s’entretiennent parfaitement dans les terrasses et les intérieurs.
@gardenseason
Et si vous surfiez vous aussi sur cette tendance ? Faire pousser une plante n’est pas seulement une aventure, il s’agit surtout d’une dose de bonheur au quotidien. Constater que les graines que l’on a semées donnent naissance à des plantes et CERISE SUR LE GÂTEAU à des légumes provoque en nous un sentiment de satisfaction, de bien-être et de fierté (si si).

Et si en prime, on peut faire des économies au supermarché avec des produits frais, c’est parfait ! Cette alternative 100% bio vous redonnera goût au jardinage et vous offrira l’occasion de consommer des aliments frais !


1. Des arbres fruitiers.
@Marieclaire
Non, les arbres fruitiers ne sont pas simplement réservés à de grands jardins.

Myrtilles, pommes, nectarines, pêches, mûres, poires ou encore cerises, il est parfaitement possible d’accueillir un arbre nain dans un coin de sa terrasse, et pas n’importe quel arbre : un arbre qui donnera naissance à des fruits !

Outre son aspect décoratif indiscutable, on peut en effet recueillir de quoi manger. Les arbres nains sont obtenus à partir de porte-greffe (une souche sur laquelle la variété est greffée) et peuvent atteindre jusqu’à 1,50m. Parfaits dans des pots, ces arbres ne nécessitent pas d’une autre variété pollinisatrice pour produire des fruits (une autre variété compatible à proximité de l’arbre, plus précisément). Et pour l’entretien, ce qui leur faut, c’est de la lumière, du soleil, une bonne circulation d’air et un espace qui n’est pas trop confiné non plus. On arrose dès que la terre est sèche et surtout on attend patiemmen !


2. Des agrumes.
@deavita
Si vous n’avez pas forcément la main verte, pas de panique. Les agrumes sont faciles à faire pousser chez soi. Et contrairement à ce que l’on peut croire, les agrumes peuvent se plaire également ailleurs qu’à l’air libre.

Premièrement, assurez-vous que l’agrume que vous consommez est bien d’origine biologique (les pépins d’agrumes qui ne le sont pas peuvent être stériles). Ceci étant fait, recueillez les pépins et choisissez de la terre fraîche et un pot à trous pour le drainage (avec 12 à 15 cm de profondeur environ).

Les agrumes ont besoin de soleil et de lumière pour pousser. N’hésitez pas à les placer près d’une fenêtre ou sur votre terrasse pour que votre plante puisse bénéficier de ses heures journalières de soleil qui lui sont indispensables. Si votre intérieur est relativement peu lumineux, vous pouvez toujours investir dans une lumière artificielle. Quand l’air est sec, on n’hésite pas à passer un coup de brumisateur sur la plante et on arrose régulièrement cette dernière au quotidien.


3. Un Caféier.
@vmvj
Aussi incroyable que cela puisse paraître, il est bel et bien possible de cultiver un caféier chez soi. Si d’aventure vous disposez de grains verts de café non torréfiés chez vous, placez-les dans un pot dans un endroit lumineux et relativement humide. La germination devrait se faire rapidement, soit en deux semaines environ. Pendant ce laps de temps, ne laissez pas la terre sécher.

Avec le temps, vous verrez un petit arbuste pointer le bout de son nez avec de belles feuilles vertes. Parfait près d’une fenêtre, le caféier ne nécessite pas de soins particuliers, si ce n’est de la chaleur et de l’humidité. La chair des petites baies rouges est toxique, mais la graine qui se trouve à l'intérieur peut être séchée et torréfiée pour faire un succulent café. Ici, c'est très bien expliqué comment faire.


4. … Ou un théier.
@radisetcapucine
Oui, vous pouvez placer un théier dans votre salon ! Cet arbre, qui produit du thé, n’est autre qu’une variété de « camellia », plus précisément de l’espèce « sinensis ». Difficile d’en trouver, étant donné qu’on en retrouve généralement dans les régions tropicales ou bien subtropicales. Malgré ce détail, de plus en plus de pépinières en proposent quand même.

Un théier sera à son aise à la lumière et bien arrosé, près d’une fenêtre idéalement. En revanche, si vous souhaitez récolter des feuilles de votre théier pour vous faire infuser du thé, on vous demande de faire peu de patience… car sachez qu'il faut entre 4 à 5 kg de feuilles fraîches pour obtenir 1kg de thé. Autant dire que ce n’est pas gagné si vous voulez en boire toute l'année, à moins que vous ne décidiez d’investir dans une serre !


5. Un fruit tropical : l’ananas.
@purasmanualidades
Malgré les apparences, il est en fait plutôt facile de faire pousser un ananas chez soi. Le fruit tropical ne nécessite pas beaucoup d’eau, en réalité, et se sied bien à l’intérieur d’une habitation. L’ananas peut en effet se développer dans un climat chaud et ensoleillé, mais aussi à l’ombre. Il aime particulièrement les sols acides. Pour faire pousser un ananas chez vous, on vous recommande d’abord d’acheter un ananas bio.

Lavez le fruit et couper sa couronne avant de la laisser sécher au soleil pendant quelques jours. Ceci étant fait, placez la couronne dans un petit verre d’eau afin que le bas soit bien recouvert. Ensuite, il vous suffit d’attendre une semaine avant de voir apparaître des racines, un laps de temps relativement court. Quand les racines sont bien là, il est temps de placer votre couronne dans la terre. Pensez à arroser régulièrement ! 


6. Des herbes aromatiques.
@maison
Basilic, persil, coriandre, aneth, romarin, thym, menthe, sauge, ciboulette… Vous pouvez faire pousser des herbes au gré de vos envies afin d’utiliser vos propres aromates pour cuisiner vos plats. Si vous ne disposez pas de jardin ni de balcon, pas de panique ! Il est possible de s’y prendre autrement avec des solutions très simples et économiques pour les faire pousser de l’intérieur. Attention tout de même : les entretiens peuvent varier d’un aromate à l’autre…

Par exemple, la menthe et la ciboulette aiment les endroits ombragés. Quant au romarin, au thym et à la sauge, ils préfèrent le plein soleil. Au bout des fenêtres ou sur un meuble ils seront à leur aise, et on les arrose dès que la terre est sèche. Et si votre habitation n’est pas lumineuse, il existe des lampes de croissances disponibles dans le commerce. Pour les récupérer, pensez à ne pas trop les couper : cela risquerait de mettre à mal leur croissance.


7. Un avocat.
@meilleursgadgetsdunet
Il est possible de cultiver un avocatier avec l’aide d’un noyau d’avocat. Seulement, de cette manière, sachez que vous ne produirez pas de fruits comestibles sur votre balcon. Si vous souhaitez manger ce que vous semez, il est préférable d’acheter un avocatier nain ! Ajoutez du sable au fond de votre pot bien drainé avant de le remplir de terre et de le planter.

L’avocatier s’arrose régulièrement, mais attention : assurez-vous que le sol n’est jamais détrempé. Les racines d’avocat supportent en effet assez mal un sol trop gorgé d’eau. Taillez les pousses régulièrement et pensez à placer l’arbre dans une zone aérée, avec de hauts plafonds.


8. Des tomates cerise.
@cotemaison
Les tomates cerise font toujours leur petit effet sur un balcon. Elles ont besoin de beaucoup de soleil : de ce fait, si vous prévoyez de cultiver des tomates cerise, installez le pot de manière à ce qu’il soit le plus possible exposé au soleil.

On choisit un pot qui favorise le drainage et on n’hésite pas à déposer des billes d’argiles au fond. On ajoute une terre de bonne qualité et on creuse un trou au milieu. Et enfin, on humidifie la motte de pied de la plante avant de la planter. Notez que vos tomates cerise auront besoin de beaucoup d’eau pour se développer.


9. Les salades vertes.
@westchasedistrictfarmersmarket
Les salades vertes sont faciles à faire pousser dans des pots, et la plupart des variétés ont des racines peu profondes, ce qui tombe plutôt bien quand on n’a pas de jardin, par exemple. L’idée est de placer votre salade dans un conteneur surélevé afin de ne pas l’ignorer et de ne planter qu’un seul type de salade par pot.


Pour ceux qui ont la main verte, vous apprécierez ces 11 manières de hacker votre supermarché. D’autres astuces sont à découvrir ici.
Découvrez notre recette : Fondant à la pralinoise en vidéo
Commentaires