Êtes-vous prêts à manger du poisson sans poisson ? Le poisson artificiel bientôt dans nos assiettes !

5 134partages

En 2040, 60% de la viande que nous mangerons sera artificielle ou végétale.

Impossible Foods and Beyond Meat proposent déjà leur galette de viande marbrée et saignante qui ressemble comme deux gouttes d’eau à un véritable steak mais sans avoir besoin de tuer un boeuf, et bientôt il en sera de même pour le poisson ! L’objectif semble être de vouloir calmer les amateurs de viande et de poisson afin de leur proposer des alternatives moins polluantes et sans souffrance animale.

Créer un substitut du poisson n’était jusque-là pas une priorité car “les habitants des pays en développement sont beaucoup plus dépendants du poisson dans leur alimentation quotidienne que ceux qui y vivent le monde développé” explique le magazine en ligne Bloomberg. D’ailleurs, aux Etats-Unis, ce projet de poisson artificiel connaît beaucoup moins de ferveur et d’adeptes potentiels que la galette de viande sans viande...

Crédits : xmee

Cependant, la consommation mondiale de poisson a atteint un niveau record et un tiers des océans du monde sont surexploités selon l'ONU. Aujourd’hui, au niveau mondial, 80 % des stocks de poissons commerciaux sont soit surexploités, soit pleinement exploités. Il y a donc trop de bateaux et plus assez de poissons selon Greenpeace. Rien qu’au cours des 40 dernières années, les populations d’espèces marines ont enregistré un déclin de 39 % selon WWF.

C’est pour cette raison que Wild Type fabrique du "saumon de laboratoire". Bloomberg rapporte que “Wild Type ne peut produire que de petits morceaux de saumon, qui deviennent trop feuilletés s'ils sont chauffés au-dessus de 100°C”. Leurs morceaux sont parfaits pour réaliser de délicieux ceviches ou des sushis. Il se consommera aussi en version “fumée” afin de convaincre un maximum de consommateurs.

Crédits : Wild Type

Les prix de la viande et du poisson étant en hausse et leur surproduction occasionnant de gros dégâts écologique, leurs versions artificielles seraient certainement un moyen de créer de la viande et du poisson abordables et bons pour la santé pour tous sans détruire l’environnement.

La société Wild Type espère produire à terme des "dalles" de saumon cultivées en laboratoire à environ 6 à 7 euros la livre ! Mais le chemin est long pour arriver à ce tarif... Le cofondateur de Wild Type, Justin Kolbeck, a estimé que la production de l'un de leurs plats test coûtait 180 euros. “L'idéal serait le saumon le plus propre, le plus pur et le plus frais, sans contaminants ni antibiotiques, à un prix inférieur à celui du saumon atlantique d'élevage” a-t-il déclaré.

Crédits : Wild Type

Découvrez notre recette : Baguette à l'ail en vidéo
Plus d'articles