Monoprix arrête de vendre des oeufs de poules élevées en cage : apprenez à bien les choisir en supermarché

Par
6 539
Partages
imprimer

Imprimer

Depuis ce lundi 11 avril, l’enseigne française Monoprix retire définitivement les œufs de poules élevées en cage, de « catégorie 3 », de la vente. Une initiative qui entre dans une démarche de sensibilisation des consommateurs.

@sacramento

Après avoir lancé « Vegan Deli », une gamme de nourriture végétalienne composée de burgers et de nuggets dépourvus de viande, l’enseigne Monoprix s’engage une nouvelle fois ce mois-ci en supprimant définitivement de la vente les œufs des poules élevées en cage : une manière d’éveiller les consciences des consommateurs.

Ce lundi 11 avril 2016, l’enseigne de grande distribution Monoprix déclare en effet avoir fait le choix de « retirer définitivement les œufs de catégorie 3 dans ses rayons ». Une initiative qui montre l’engagement fort de la chaîne de magasins contre les pires formes d’élevages d’animaux.

Car en France, près de 45 millions de poules de « catégorie 3 » sont élevées dans de véritables « usines à œufs ». Élevées en cage, elles n’ont pas accès à la lumière du jour, et vivent, confinées, dans des surfaces de 600 cm², soit la surface totale d’une feuille A4. Les poules n’y vivent en tout qu’un an, avec des nichoirs en ponte, sans paille, ni grillage, au milieu de cadavres de leurs congénères. Les bêtes finissent la plupart du temps en nourriture pour bétail, ou dans les bouillons cubes instantanés.

Il est important de considérer que 75% de la production française vient d’élevages en cage, et que, fort heureusement, de plus en plus de Français ont de l’intérêt et se posent des questions sur les conditions d’élevage des animaux. L’initiative du groupe Monoprix tombe à pic : c’est une grande première, pour une telle enseigne, de prendre un tel parti, et une manière de faire passer un message fort, pour susciter un réel changement dans les habitudes de consommation.

Monoprix avait déjà évoqué son désir de ne plus proposer des œufs issus d’élevage en cage en avril 2013. À noter qu’en septembre 2015, la marque avait déjà supprimé de ses linéaires les œufs issus de l'élevage de poules en batterie de la fabrication des pâtes d'Alsace et de la mayonnaise « Monoprix Gourmet ».

@france3regions

Mais comment reconnaître les œufs de « catégorie 3 » ? Comment ne plus tomber dans le piège et décrypter le code inscrit sur les œufs que vous achetez ?

Les œufs de « catégorie 3 » sont issus de poules élevées en cage. Elles n’ont pas d’accès au plein air, ni à la lumière naturelle. Leur surface, par poule, est de 600 cm².

Les œufs de « catégorie 2, sont issus de poules élevées au sol, sans cage. On compte 9 poules par m² de surface. Elles n’ont pas d’accès au plein air ni à la lumière naturelle.

Les œufs de « catégorie 1 » sont quant à eux issus de poules élevées en plein air. Les poules ont un libre accès à l’extérieur dans la journée, sur une surface recouverte de végétation. On compte au moins 4m²  de surface par poule.

Enfin, les œufs de « catégorie 0 », sont issus de l’agriculture biologique. Les poules ont un libre accès à un parcours extérieur, sur une surface recouverte de végétation et un abri. À l’intérieur, la taille est limitée à un certain nombre de poules. Les œufs sont garantis sans OGM (organismes génétiquement modifiés).  

La mention « FR » n’est autre que le code ISO du pays d’origine de la production : « FR » désigne la France. Cette mention est suivie d’un code de traçabilité de l’élevage. Les 3 lettres correspondent au site de l’élevage, et les chiffres, au numéro du bâtiment.

Les brins d'herbes

 

Découvrez notre recette : Avocado toast en vidéo
Source : Huffington Post
Commentaires