12 spécialités alsaciennes qui cassent la baraque, avec des bretzels et de la CHOUCROUUUUTE !

33partages
Terre natale des plus grands, du fiancé chéri de la France, M. Pokora à Herbert Léonard (ça ne s’invente pas), l’Alsace regorge de joyaux et de fiertés dont elle n’a pas à rougir.
@visitfrenchwine
Région à dominance germanique, l’Alsace a d’autres cordes à son arc. Derrière les chaussettes sous les sandales, le pinard, le nez rouge et le marcel sous les bretelles (vous a-t-on déjà dit que les clichés, c’était pas trop notre truc ?), l’Alsace peut aussi compter sur sa gastronomie, qui prend une place prépondérante dans le cœur de ses habitants, et des français, en règle générale.

Destination préférée de Jean-Pierre Pernaut pour son journal du midi qui sent bon le terroir et la culture de la pomme de terre, l’Alsace fait battre les cœurs avec sa choucroute garnie, ses bretzels, son kouglof, et ses autres petites merveilles culinaires à découvrir.

Bon, on vous prévient tout de même, on a un peu douillé pour réécrire les noms exacts des spécialités. Car, qu’on se le dise, on est aussi germanistes qu’éleveurs de poules ou chercheurs en physique quantique à l’Université d’Harvard (et on n’a pas fait allemand LV3 au lycée). Autrement dit, c’était chaud cacao, concernant la rédaction de ce billet, plein de love, malgré tout, car on aime fort la flammekueche.

Petit tour d’horizon aux quatre coins de la région, donc, d’Illkirch-Graffenstaden à Breuschwickersheim (qui pourrait accessoirement être le nom d’un tabouret Ikea alsacien), en passant par la délicieuse ville de Schiltigheim. C’est parti.


1. Les bretzels.
@alsacetendances
Commençons notre exploration culinaire par la base des bases en termes de gastronomie alsacienne, l’emblème incontesté de la région, le bretzel, bien entendu ! Cette traditionnelle pâtisserie salée au goût reconnaissable parmi des milliers, composée de pâte de brioche, pochée dans une solution de bicarbonate de soude est vraiment LA star des stars des boulangeries. Sa forme arrondie, en cœur, incarne à elle seule la mignonnitude : on adore !


2. La choucroute garnie (ou d’Alsace).
@lasaisondesaromes
Ce nom, particulièrement doux et mélodieux n’est rien, comparé à la délicieuse assiette qui vous attend lorsque vous commandez une CHOUCROUUUUUTEUUUH. Ce plat phare, réalisé à partir d’un légume obtenu par fermentation de feuilles de choux, donne un résultat particulièrement consistant. Et accompagné de saucisses (de Francfort, de Strasbourg ou de Montbéliard, c’est open bar) et d’autres viandes variées, c’est parfait !


3. Le schnaps.
@gutekueche
LE breuvage germanique par excellence, que l’on retrouve en Allemagne, en Autriche, en Suisse, et en Alsace, donc (hé oui, dans le cas inverse, on ne vous en aurait pas parlé, logique, encore une fois). Cette eau-de-vie transparente, distillée à partir de céréales, de racines et de fruits, fait un peu penser à de la vodka (avec un léger goût fruité en plus). Incontournable.


4. Le munster.
@munsterchuster
Voici la minute fromage qui pue la mort du billet. Attaquons le dessert avec ce fromage à l’odeur enivrante (et le mot est faible, croyez-en notre expérience). Plus connu sous le nom de minschterkäs (on a mis 3h35 pour trouver le tréma et mettre les « s » et les « c » au bon endroit, on est un peu concons sur les bords), ce fromage à base de lait de vache cru ou pasteurisé vient de la ville de Munster, dans le Haut-Rhin.


5. Le kouglof.
@couscousetpuddings
Le kouglof, ou encore le kougelhof, ou le kugelhof, ou bien le kugelopf, mais peut-être le kougelhopf à moins que l’orthographe correcte ne soit en réalité le kougelfdfdfhiozepf est une délicieuse brioche alsacienne, moulée de façon très particulière, de forme haute, cannelée et creusée en son milieu (vous avez peut-être déjà croisé ce dessert dans les livres de cuisine de votre mamie Jacqueline). On mange le kouglof généralement sucré, aux raisins secs, imbibé de rhum ou bien de kirsch. Parfois, il est préparé salé, avec des lardons. Peu importe, nous, on le veut sucré ou salé. Ou les deux.


6. La flammekueche (la seule, l’unique).
@chefsimon/Lemonde
La flammekueche, c’est la pizza made in Alsace, personne ne peut la test. On l’appelle aussi tarte flambée, mais flammekueche, ça sonne comme même un peu plus badass (même si c’est plus long à écrire). La flammekueche, est une pâte à pain recouverte de crème fraîche et ou de fromage blanc, et de lardons, d’oignons crus coupés en rondelles. Bref, la flammekueche, elle casse la baraque. Cette invention qui tue tout, nous la devons aux paysans qui, lorsqu’ils faisaient cuire leur pain, utilisaient la pâte qui restait en la recouvrant de « lait caillé » : chacun prenait une part et la mangeait brûlante avec les doigts. Rien ne change vraiment.


7. Le mennele.
@bonsbaisersdurhinsuperieur
Le mennele, pour ceux qui ne le savent pas, est un pain au lait en forme de petit bonhomme, une spécialité des boulangers alsaciens pour l’occasion de la Saint-Nicolas. Ce petit goûter est vraiment délicieux lorsqu’il est accompagné d’un petit chocolat chaud ou d’un bon café... Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour les fêtes de Noël !


8. Le baeckeoffe.
@delicesdannie
Le baeckeoffe est un plat traditionnel alsacien dont la préparation s’étale sur plus de 24h, autant être patient, on vous prévient… Ce mets, à base de pommes de terre, de viandes, de légumes mélangés, cuits avec des épices et du vin blanc, est un repas à ne surtout pas louper, surtout si vous aimez la vraie bonne bouffe.


9. Le crémant d’Alsace.
@winicjatywa
Qui n’a jamais entendu parler du crémant d’Alsace ? Ce mousseux, produit dans tout le vignoble d’Alsace, est la star des mousseux. Avec le champagne, bien entendu. Les alsaciens boivent donc du crémant d’Alsace, posés dans leurs jacuzzis.


10. La kaeskueche.
@Lacasbahdesdelices
Attention, grand classique de la cuisine venue d’Alsace. La kaeskueche, ou encore La tarte au fromage blanc, est le cheesecake alsacien, se prépare comme de la même façon qu’une quiche lorraine, à savoir avec des œufs, de la crème fraîche, du fromage blanc, avec des cuillerées de crème et de sucre.


11. Le pain d’épices.
@pontdevie
Le dessert qui met tout le monde d’accord, c’est sans aucun doute le pain d’épices ! Et c’est à la commune de Gertwiller que l’on doit le délicieux pain d’épices. Et on peut même se rendre au musée qui lui est spécialement consacré, avec plus de 10 000 pièces à découvrir qui retracent son histoire. Vous pouvez également découvrir la plus ancienne fabrique de pain d’épices, Fortwenger, ou tout simplement vous en empiffrer, c’est pas mal aussi, ça.


12. Le Spätzle.
@lowcarbscarms
Ces petites pâtes venues d’Alsace servent d’accompagnement à de nombreux plats. Leur nom signifie « moineau » en souabe, car l’assiette ressemblerait visuellement à un nid de moineaux. À base de farine, d’œufs, de sel et d’eau, sa recette est très simple à réaliser, et franchement, rien qu’à regarder l’image, on a hyper faim, sérieux, pas vous ?

D’autres spécialités alsaciennes à nous proposer ?
Découvrez notre recette : Lapin de Pâques en cocktail en vidéo
Plus d'articles