Au Mobster Diner, burgers et jazz nous replongent dans le Chicago des années 1920

 Dans ce diner, on savoure un burger de qualité, on écoute du jazz et on revit (sans hold up) comme au temps du célèbre Al Capone.

Publicité

Placé dans une charmante rue pavée du 5ème arrondissement de Paris, le Mobster Diner est le restaurant à connaître absolument si vous aimez les adresses conviviales. Javier et Francisco, les deux frères à la tête de l’établissement, ont imaginé ce diner consacré aux bons burgers dans un esprit Chicago d'antan et c’est une réussite !

Vous connaissez peut-être les diners américains aux banquettes bleues et roses, où Elvis Presley et Marilyn Monroe mettent l’ambiance sur fond musical branché rock. Ici, on remonte un peu plus loin dans le temps, pour une rencontre entre gangsters et flappers dans les années 1920. Les photographies et la musique jazz nous rappellent l’époque, ainsi que les noms originaux des plats sur la carte. Les lampes suspendues se présentent un brin art déco.

L’ambiance est plutôt familiale. On vient avec les enfants ou avec des amis pour savourer des burgers maison. Ces big sandwichs sont préparés sur place jusqu’au pain pétris tous les matins par le boulanger. Le point fort de Mobster Diner c’est la viande fraîche d’origine française. Une qualité que les gérants souhaitent souligner. Le Mobster Diner est entièrement consacré au burger et vous en compterez sept à la carte. Au choix, un burger seul ou avec des frites. L’ensemble est harmonieux et très copieux.

Ceux qui souhaitent réduire leur consommation de viande apprécieront en remplacement un steak de légumes et de soja. Sinon, on craque pour The Duke (vous noterez la référence au fameux pianiste de jazz Duke Ellington) avec un bon pain boulanger, une viande hachée, bacon, cheddar, salade, tomates, oignons rouges et une sauce maison ou on peut complètement fondre pour le French Connection avec un savoureux Bleu d’Auvergne, qui donne tout son caractère à ce burger.

Trois desserts maison clôturent le repas : tiramsu, cheesecake et tartelettes au citron. Côté boisson, on vous conseille le Vin Rouge le Gato Negro, fabriqué au Chili à partir de cépage de Bordeaux en France. Il est très doux en bouche. Sinon, vous trouverez comme autres options des bières, des soft, et du whisky.

Après cette aventure riche en burgers, les deux frères ont ouvert une seconde adresse, le Mobster Bar, un speakeasy spécialisé dans les cocktails dans le 11ème arrondissement de Paris. Une autre pépite inspirée des années folles !

Mobster Diner- 20 Rue des Boulangers, 75005 Paris.

Plus d'articles