Christophe Michalak ouvre sa nouvelle boulangerie Kopain

Le pâtissier Christophe Michalak lance sa première boulangerie Kopain à la rentrée 2021 dans le 10e arrondissement de Paris.

Crédit : Delphine Michalak

À voir aussi

Après une master class, un café et trois pâtisseries, l'ancien chef pâtissier du Plaza Athénée ouvre enfin sa première boulangerie. Parce qu'avant de se spécialiser dans la pâtisserie, Christophe Michalak a fait son apprentissage en boulangerie à l'âge de 15 ans. Il revient donc à ses premières amours avec ce nouveau projet. Cette envie de travailler le pain et la viennoiserie ne l'a jamais quitté. Pendant ses 16 années à la tête de la pâtisserie dans le célèbre palace Plaza Athénée, il a pu travailler sur une toute nouvelle gamme de viennoiseries et de petits pains. Kouglofs, tartes au sucre, brioches… Depuis son départ en 2016, ces gourmandises sucrées sont toujours à la carte du palace. Son rêve d'ouvrir sa boulangerie personnelle se concrétise enfin avec le lancement de Kopain !

Kopain, la nouvelle boulangerie signée Michalak

C'est notamment pour «retrouver les émotions ressenties en dévalisant la boulangerie de son village avec sa grand-mère étant enfant» que ce projet voit le jour. Tout comme lui, on a tous nos souvenirs gustatifs pour replonger en enfance avec des viennoiseries. L'odeur du pain frais bien croustillant, la brioche encore tiède, les flans… Christophe Michalak va jouer sur cette mémoire gourmande dans sa boulangerie Kopain. Présentée comme une «boulangerie de quartier avec un univers sans chichi ni bla-bla», cette nouvelle adresse verra le jour fin septembre 2021 au 60 rue du Faubourg Poissonnière dans le 10e arrondissement de Paris. 

On retrouvera donc toutes sortes de pâtes : pain, brioche, tarte, viennoiserie, cake… Avec bien évidemment des ingrédients de qualité (beurre AOP, farines et œufs bios, levains naturels, huile et olives de la vallée des Baux de Provence AOC…). Les présentations seront simples et rustiques. Tout est réuni pour revenir à l'essentiel et mettre à l'honneur le produit brut dans un packaging réduit. Pas de nouveau concept donc et encore moins «une révolution de l'univers de la boulangerie» mais simplement un souhait d'assouvir «une envie de longue date, se faire plaisir et aller plus loin dans le travail de la pâte qu'il aime tant». Rendez-vous fin septembre chez Kopain (on adore d'ailleurs le jeu de mots entre le partage et l'amitié autour du pain avec le rappel du K de Michalak très bien trouvé !) pour vous faire plaisir avec les douceurs de Christophe Michalak.