On a mangé E.T. autour d'un barbecue pour la bonne cause... et on vous explique pourquoi !

Par
1 010
Partages
imprimer

Imprimer

E.T. l’extraterrestre a été servi en brochette dans le cadre d’un barbecue, et pas n’importe lequel… Cette idée, vraiment surprenante, est pourtant le fruit d’un projet qui invite chacun de nous à réfléchir sa condition d’être humain, et plus précisément, sa façon de se nourrir. Explications.
@unswornindustries
L’extraterrestre le plus connu du cinéma, E.T, cuit autour barbecue, en brochette, ça vous dit ? C’est en tout cas l’idée saugrenue imaginée par Terje Östling, un designer suédois qui travaille au bureau d'Unsworn Industries, une agence spécialisée dans le design, à Malmö, en Suède.

L’homme a en effet décidé de réaliser l’extraterrestre de Spielberg grandeur nature afin de le déguster autour d’un barbecue. Vous devez certainement vous demander : pourquoi une telle idée ?!

Cette réplique, très fidèle au personnage du film de Steven Spielberg, qui ressemble à s’y méprendre à un steak est en fait entièrement constituée de céréales. Le projet a été présenté au public en 2014, à l’occasion d’une conférence nommée « Exploring the Animal Turn » à Lund, en Suède.

L’initiative, dont le projet s’appelle « Eating E.T. » est en réalité très noble, car elle a pour but de nous sensibiliser sur notre manière de consommer de la nourriture, plus particulièrement certaines espèces animales. Pour ce faire, rien de tel qu’un barbecue où l’on cuisine un personnage de fiction cultissime de notre enfance.
unswornindustries
Aussi, le projet nous invite à nous interroger sur les fondements du spécisme, la théorie selon laquelle l’Homo sapiens (nous, donc) serait une espèce supérieure à toutes les autres sur terre, et qu'elle accorderait plus de considération envers certaines espèces plutôt que d'autres, à savoir les animaux de compagnie ou encore les animaux en voie de disparition, au détriment des animaux d'élevage.

« Qu’est-ce que cela fait de manger un alien ? Comment peut-on à la fois aimer tendrement certaines espèces, ressentir le besoin de faire le deuil de leur mort tout en acceptant le massacre industrialisé des autres ? »

Ces questionnements sont une manière de nous interroger sur le rapport affectif que l’on peut éventuellement entretenir avec les autres espèces, ou pas.

Car dans l’absolu, manger des espèces issues d’un même schéma d’évolution que le nôtre est-il un acte logique, et de ce fait tolérable ? Manger du porc ou du bœuf est-il plus acceptable que manger du chien, ou encore un extraterrestre ?
@unswornindustries
Ce barbecue d’un autre genre a donc été le moyen de soulever des points édifiants, qui méritent réflexion.

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Découvrez notre recette : Pancakes au sirop d'agave en vidéo
Commentaires