Savez-vous pourquoi on fête la Chandeleur le 2 février ? On vous explique tout !

Par
1 049
Partages
imprimer

Imprimer

Aujourd’hui c’est la chandeleur, une fête bien française ou l’on mange… des crêpes. Beaucoup de personnes observent cette tradition à des degrés divers, et avec certaines variantes selon les régions.

Bien sûr, on peut les manger accompagnées d’un bol de cidre ou non, les tartiner de confiture, de Nutella, de sucre, ou d’un peu de beurre fondu, de cassonade et de citron, un délice ! Surtout, la chandeleur est entourée d’un bon nombre de superstitions selon les familles et les régions de France.
DR

Pour certains, il ne faut surtout pas manger la première crêpe que l’on fait à la chandeleur, mais au contraire il faut la conserver une année entière dans un endroit secret, ou tout en haut d’un placard, pour porter chance. D’autres font sauter les crêpes d’une main, tandis qu’ils tiennent une pièce de monnaie dans l’autre (la droite ou la gauche, les traditions divergent), et c’est lorsqu’on réussit à faire sauter toutes les crêpes en les rattrapant avec la poêle que cela porte bonheur. D’autres enfin assurent que lorsqu’on fait sauter une crêpe et qu’elle vient se coller au plafond, il ne faut surtout pas la décrocher, mais attendre qu’elle retombe d’elle-même. Si la crêpe reste collée longtemps, c’est un bon présage !


Mais, lorsqu’on y réfléchit bien, cette tradition est quand même plutôt étrange. Comment cette idée de manger des crêpes le 2 février est-elle venue ?

En fait, comme beaucoup de fêtes, la chandeleur puise son origine dans d’anciens rituels païens, basés sur le cycle des saisons. On célébrait d’abord les récoltes à venir (d’où cette idée de porter chance et fortune pour l’année à venir) tout en marquant la fin de la première moitié de l’hiver, et le radoucissement espéré des températures. La fête a fini par se transformer en une célébration autour de la crêpe, parce que la couleur dorée et la forme ronde de cette dernière font penser au soleil, et au cercle de la vie. Une belle manière d’honorer l’astre solaire, pour célébrer son retour et fêter les jours qui se rallongent de plus en plus vite. Constituée de farine, la crêpe était également liée aux semailles d’hiver dans les régions le plus tempérées…

Mais avec l'arrivée de la religion chrétienne en France, la fête fut progressivement remplacée par une autre célébration ressemblante, afin de substituer en douceur cette tradition qui était encore très présente dans l'esprit des gens. Ainsi, la date de la chandeleur a été fixée pour correspondre au 2 février, soit 40 jours exactement après Noël, pour correspondre à la présentation au temple de l'enfant Jésus de la tradition chrétienne. La chandeleur est devenue la fête des chandelles, parce que les paysans avaient coutume de faire des processions dans les champs en portant des flambeaux, toujours en hommage au soleil et à la lumière. Les flambeaux ont été remplacés par des bougies ayant une connotation plus chrétienne. C'est pourquoi certains disent qu'à la chandeleur, il faut allumer toutes les bougies de la maison !

Pour rajouter à la confusion, dans certaines régions de montagne, on célébrait l'ours ou la marmotte, car la chandeleur marquait le sortir de l'hibernation de ces animaux. Assez étrangement, cette tradition s'est exportée aux États-unis, ou elle est encore célébrée dans certaines villes en tant que "groundhog day" (jour de la marmotte). La légende dit que lorsque la marmotte sort de son trou, si elle ne voit pas son ombre parce que le temps est nuageux, l'hiver finira bientôt. Par contre, si elle voit son ombre parce que le temps est lumineux et clair, elle sera effrayée et se réfugiera de nouveau dans son trou, et l'hiver continuera pendant six semaines supplémentaires ! C'est cette coutume qui est célébrée dans le célèbre film "Un jour sans fin".

Étonnant, non ?
Découvrez notre recette : Makis baguette en vidéo
Chandeleur Crepe Fête
Commentaires