Naïs Pirollet devient la première femme cheffe à représenter la France au Bocuse d'Or !

1 718partages

À seulement 24 ans, la jeune cheffe française vient de remporter le Bocuse d'Or France ce mardi 23 novembre à Reims. Naïs Pirollet devient ainsi la première femme cheffe à représenter la France au plus prestigieux concours de gastronomie mondial.

Naïs Pirollet, première femme cheffe à remporter le Bocuse d'Or France ! Crédit : Instagram Bocuse d'Or France

À voir aussi

En plus d'être la cadette de la compétition, Naïs Pirollet vient de réaliser un véritable exploit. Ce mardi 23 novembre, la jeune cheffe s'est hissée à la première place du Bocuse d'Or France qui se tenait à Reims devenant ainsi la première femme cheffe à représenter l'Hexagone au Bocuse d'Or. Une victoire historique à seulement 24 ans et un véritable symbole pour la gastronomie française. Naïs Pirollet a fait son entrée dans la Team France en 2020 pour se préparer aux sélections qu'elle a donc remportées haut la main il y a quelques jours.

Face à six autres candidats, la jeune cheffe a dû prouver tout son talent et ce qu'elle a appris durant sa formation et son parcours. Naïs Pirollet a été diplômée en 2017 de l'Institut Bocuse en major de promo, rien que ça. Puis, la jeune cheffe originaire de Briançon commence à travailler au restaurant d'application Saisons. Elle part ensuite s'alimenter des conseils du chef étoilé David Toutain à Paris pendant deux ans. Lors du Bocuse d'Or 2021, Naïs Pirollet travaillait à l'ombre de Davy Tissot et son équipe, leur permettant de remporter le plus prestigieux des concours gastronomiques au monde. C'est grâce à son travail acharné et à ses expériences enrichissantes qu'elle a pu décrocher ce fameux et historique titre.

Naïs Pirollet, première femme cheffe française au Bocuse d'Or

«J'espérais gagner mais je savais que la concurrence était rude. Je voulais donner le meilleur de moi-même sans regarder mes concurrents», a confié Naïs Pirollet à LyonMag. Lors des deux épreuves, elle a pu démontrer sa créativité autour d'un amuse-bouche (nouveauté de l'édition 2021) et du brochet accompagné de cinq types d'oignons et trois types de cœur de laitue imposés. Le jury a été conquis par ses préparations qui lui ont permis de devenir la première femme cheffe à remporter le Bocuse d'Or France. Prochaine étape ? Le Bocuse d'Or Europe 2022.

La compétition se déroulera à Budapest les 22 et 23 prochains. 19 autres pays se tiendront en face d'elle et feront tout leur possible eux aussi pour gagner le concours gastronomique. Naïs Pirollet aura comme défi de revisiter les produits typiques de la cuisine hongroise. Au menu ? Chevreuil, foie gras, crème aigre et fromage blanc. On ne peut que lui souhaiter de rayonner une nouvelle fois ! Mais son statut de première cheffe (et plus jeune candidate sélectionnée) à présenter la France au Bocuse d'Or ne lui fait pas peur. «Je suis la première femme, mais ça n'importe pas beaucoup car je n'ai jamais été freinée par le fait d'être une femme», souffle-t-elle.

La gastronomie française une nouvelle fois à l'honneur

En 2018, Christelle Brua devenait la première femme à devenir meilleure pâtissière au monde, un exploit puisque c'était une première dans l'histoire du métier. Cette année, la France menée par Davy Tissot récupère le titre du Bocuse d'Or qu'elle n'avait pas remporté depuis 2013. Le Bocuse d'Or, c'est la coupe du monde de la gastronomie. Alors gagner la coupe, c'est bien, la gagner à la maison, c'est mieux ! Davy Tissot a ainsi fait honneur à tout un pays et à sa ville d'origine, Lyon. Maintenant, c'est au tour de Naïs Pirollet de poursuivre son ascension pour décrocher, on l'espère, une nouvelle étoile.