Claire Vallée , la première cheffe végane récompensée par le guide Michelin  !

Par
3 959
Partages
imprimer

Imprimer

Il y a quelques mois, le restaurant végétal de Claire Vallée situé dans le bassin d' Arcachon, venait de décrocher une assiette et une fourchette par le célèbre Guide Michelin, et deux toques au Gault & Millau. Une première pour cette femme sans aucun diplôme culinaire. Retour sur une ascension atypique !

Claire Vallée nous prouve que l’univers végétal n’est pas uniquement réservé à la capitale. Implanté dans le bassin d’Arcachon, son établissement « ONA » jouit d’une solide réputation au point d’obtenir les honneurs du Guide Michelin et du Gault & Millau. Celle qui ne se prédestinait à travailler dans les métiers de bouche a gravi les échelons dans le cercle très fermé de la gastronomie, en tant que première restauratrice récompensée pour sa cuisine végétale épurée et décomplexée.

Cheffe et autodidacte

Issue d’une famille de gourmets, Claire cuisine depuis son plus jeune âge. Durant ses études d'archéologie, cette dernière cumule les petits boulots, avant d’être repérée par un chef qui la formera à la pâtisserie d’excellence jusqu’à la propulser au rang de cheffe. Son dévouement à la cause animale s’est révélé en Thaïlande ou elle apprend à apprivoiser les plantes dans la gastronomie. Souhaitant ne plus avoir aucun rapport avec tout ce qui touche de près ou de loin à la souffrance animale, Claire décide de se consacrer à l’aventure végétale. Ni une ni deux, ONA (Origine Non Animale) voit le jour.

Le restaurant à l’influence bistronomique est inspiré par une cuisine végétale, engagée, et locale. Au menu : « œuf » végétal au butternut à l’huile de truffe, asperge verte et blanche agrémentée de caviar végétal, le « parfait rouge » composé de houmous de mûres, de chou rouge et de pain subtilement toasté et tant d’autres à découvrir au gré des jours et des saisons.

Effet surprenant, la moitié de sa clientèle ne suit aucun régime particulier, la curiosité pour les nouvelles saveurs ont pris le pas sur les préjugés. Dans un endroit décontracté, avec vue panoramique sur le bassin, pas étonnant que les Bordelais soient charmés par cet endroit serein et intimiste  !

Gastronomie, végétalisme , deux univers qui se rencontrent !

Depuis quelques années, le nombre de restaurants proposant des plats « sans » (viande, ou gluten ou même eouf) ne cesse d’augmenter. D'après une tribune publiée dans le journal Libération et  signée  par des chefs étoilés « la cuisine végétale sera la cuisine des dix prochaines années » . De Christophe Moret au Shangri-La en passant par Thierry Marx ou l’atelier Joël Robuchon, tous sont d'accord pour dire que l'alimention du futur sera végétale. Les chefs nous prouvent qu’il est possible de transformer les végétaux en œuvre d’art : amandes, noisettes, blé entier, et légumineuses remplacent fromages, œufs, et produits d'origine animale tout en gardant des propriétés nutritionnelles équivalentes. N’oublions pas que la cuisine est la recherche perpétuelle de nouveaux horizons et de nouveaux défis, sans oublier le plaisir visuel et gustatif.

Même si le nombre reste encore restreint, plus d’une dizaine de chefs ont succombé à la mouvance végétale, sans compter l’augmentation de plats végétariens dans les restaurants.
Une affaire de mode ? Non ! Une ouverture de conscience… Pourquoi pas ?

Chef Guide michelin
Commentaires