Découvrez la face cachée du sucre... entre supposition et réalité !

Par
156
Partages
imprimer

Imprimer

Autrefois considéré comme énergisant et source de vitalité, le sucre serait aujourd’hui la cause de nombreuses maladies, comme l’apparition de cancers, de diabète de type 2, maladies inflammatoires et autres fléaux des temps modernes. De quels sucres parle-t-on ? Certains sucres sont il meilleurs que d’autres ? Le sucre est il réellement mauvais pour la santé ? Explications.

Sucre roux, sucre blanc, cassonade, vergeoise ?

Il faut savoir que la plupart des sucres vendus en grande distribution sont le sucre de betterave plus communément appelé « blanc ». Le sucre roux, ou cassonade sont naturellement colorés puisqu'ils sont issus de sucre de canne. En revanche, pour la vergeoise, il s'agit d’une caramélisation du sucre blanc de betterave coloré pour lui donner ces notes de vanille et de caramel, usurpant le consommateur qui croit bien faire…

Pourquoi incriminer le sucre blanc ?

Le sucre blanc est le plus raffinée des sucres, composé à 99,7 % de saccharose (que l’on retrouve aisément dans les plats et sauces préparés) dépourvus de vitamines et de minéraux comprenez :
« calorie vide » ! Or le corps à besoin de nutriments et de vitamines pour pouvoir fonctionner correctement. Cependant, il n'est pas plus dangereux que la cassonade ou la vergeoise qui sont eux à un taux de saccharose variant entre 95 et 98%.

Crédits : Gayvoronskaya_Yana

Les conséquences de ces aliments vides ? L’épuisement du corps à synthétiser des aliments auxquels il n’a pas besoin.

Les maladies liées aux sucres

Le sucre, consommé régulièrement conduit au surpoids et à l’obésité et à l’épuisement pancréatique, car le pancréas n’arrive plus à synthétiser hormones responsables de la régulation du sucre dans le sang conséquence du diabète de type 2 (rien à voir avec le diabète de type 1). Au fil du temps, le pancréas fatigué ne répond plus : c’est la mort pancréatique !

La NASH la cirrhose du sucre !

Aussi appelée « maladie du soda » ou de « malbouffe » La NASH est l’inflammation du foie corrélé à l’augmentation de graisse de l’organe. À la différence d’une cirrhose alcoolique, La NASH est le grossissement du foie par le sucre transformé en lipides. Maladie silencieuse, la période d’incubation peut durer 10 à 30 ans, sans qu’aucun signe symptomatique ne se manifeste ! À ce jour, aucun traitement ne peut guérir l’inflammation, la greffe reste le principal recours en cas de sévérité. D’après un rapport publié en janvier 2018 par Paris Hepatology Conference La NASH concernerait 8 à 12 % de la population soit environ 6 millions de Français  !
Environ un malade sur cinq atteint de NASH développe à long terme un risque potentiel de cancer du foie.

Sucre et cancer : le grand débat

Les cellules cancéreuses ont la particularité de se diviser très rapidement. Pour se diviser, elles ont besoin d'une grande quantité d'énergie, appelée ATP. La principale source d'énergie de la cellule sont les sucres, quels qu'ils soient. C'est pourquoi il est conseillé de limiter la quantité de sucre ingérée pour les personnes atteintes de cancer. Attention ! Ça vaut aussi pour vous l’abus de sucre raffiné (farine blanche, bonbon, etc.) est très mauvais pour l’organisme. N’attendez pas de souffrir pour changer vos habitudes !

Le sucre est pourtant vital pour l’organisme !

Crédits : Africa Studio

Oui  ! L’expression « tête vide » est bien connue. À la différence des sucres simples (sucres, pâte blanche, farine blanche, etc.) les glucides complexes (ou lents) ont l’avantage d’être une bombe d’énergie à retardement. Digérés plus lentement que les glucides rapides, la sensation de satiété vient plus rapidement, les pics d’insuline sont réduits en plus d’être riche en fibres. Il est donc préférable de consommer une portion de sucre lent à chaque repas de manière raisonnable. Privilégiez donc des légumineuses (lentilles, pois chiches, pois cassés) ou des féculents complets (pâte, pain, céréales etc.).

Et pour les becs sucrés ?

Vous pouvez très bien miser sur les fruits, ou les fruits secs. En plus d’être sucrés, ils rempliront comme il se doit tous vos besoins journaliers en vitamines et minéraux.

Adieu les gâteaux…

Du tout ! Vous pouvez très bien confectionner vos douceurs avec du sucre dit « complet » (rien à voir avec la cassonade) ce sucre garde toute sa mélasse riche en minéraux : calcium, et magnésium.
Optez pour le sirop d’érable, naturellement sucrée à l’eau d’érable riche en fibre et nutriment à l’index glycémique faible (55 contre 95 pour un sucre classique).
Vous pouvez inclure dans vos gâteaux de la compote de pomme (sans sucre ajouté) pour remplacer le beurre ou le sucre, ne vous braquez pas c’est un régal et l’on n’y voit que du feu (surtout dans un fondant au chocolat) !

Bon à savoir 

Vous pourrez retrouver tous ces produits dans les magasins biologiques, ou au rayon bio de votre supermarché, à un prix plus abordable.
Rappelez-vous que tout excès alimentaire est néfaste pour la santé ! D’où l’importance d’entretenir une alimentation diversifiée au quotidien !

Commentaires