12 bons plats que l'on doit à la Normandie : et on dit merci !

56partages
Cette semaine, nous avons choisi de faire petit tour d’horizon culinaire du côté de la Normandie, terre de l’impressionnisme, tant aimée de Claude Monet, et véritable vivier de talents, parmi eux Gustave Flaubert, François Hollande, Laurent Ruquier, et dernièrement, le chanteur (et poète) Keen’V.
La Normandie, bien sûr, on ne va pas se mentir, c’est aussi des vaches, pas mal de verdure, du camembert bien coulant qu’on mange AVEC TOUT, du cidre, mais aussi de nombreuses festivités et des choses à faire qui valent sérieusement le coup.

On se la colle à la foire aux harengs et à la coquille St-Jacques de Dieppe, on se fait des bisous esquimaux sur les plages de Deauville et de Cabourg, vêtus de nos impers jaunes et de nos marinières, on fait un petit coucou à Christian Dior du côté de Granville, on déguste une bonne embu’ dans un petit bar convivial à Caen, on admire la magnifique et imposante cathédrale en faisant un détour par Rouen, et enfin, on admire le magnifique bassin des nymphéas de Monet à Giverny depuis le pont japonais (nous étions guides touristiques dans une autre vie).

Bref, la Normandie est une région particulièrement cool, et ses spécialités le sont tout autant. On passe le tout en revue, et promis, on n’oublie rien !


1. Le cidre.
@calvados-tourisme
On rentre direct dans le vif du sujet en introduisant notre voyage avec un petit verre de cidre. Cette boisson alcoolisée obtenue à partir de fermentation du jus de pomme était la chouchoute des rois de France, et fait partie intégrante des spécialités Normandes. Les Normands vous le diront, le cidre, c’est leur affaire, point barre.


2. Le camembert.
@normandie-actu
On aurait peut-être dû commencer par-là, en fait. Car pour le commun des mortels, le camembert, c’est une longue histoire, pour ne pas dire une véritable institution en Normandie. Évidemment, nous avons aussi le livarot et le Pont-l’Évêque, mais le véritable joyau de la région, c’est bel et bien ce fromage, au lait cru de vache et à la pâte molle légèrement salée. Une bouffée d’air frais, et peut-être un début de réponse à la question « qu’est-ce que le bonheur ? ». Une tartine de camembert. Assurément.


3. L’escalope normande.
@tripadvisor
Cette délicieuse spécialité est incontournable, si vous décidez de passer vos prochaines vacances en Normandie. Ce repas copieux consiste en une assiette de veau, servi avec de la crème fraîche, des champignons, et même parfois du calva (pour les plus téméraires).


4. Le Calvados, a.k.a le Calva.
@legastronomeparisien
Ha bah tiens, justement. On y vient ! Ce digestif, connu pour décoiffer et déboucher les narines, est composé de cidre distillé. Accrochez-vous, donc. Vous ne pouvez pas passer à côté, de toute façon !


5. La tarte normande.
@evattorocoro
Encore une spécialité normande à ne surtout pas rater. La garniture de la tarte normande, réalisée à partir d’une pâte brisée, est composée d’œuf, de farine, de crème et de sucre, et on relève le tout avec un peu de Calva. Les quartiers de pommes se caramélisent pendant la cuisson, pour un résultat des plus gourmands. Une tuerie !


6. L’embuscade.
 

Une photo publiée par @ooreld le


Ce cocktail, ultra-famous à Caen sera sans doute le traitre de votre soirée Normande. À base de sirop de cassis, de vin blanc, de Calvados (toujours et encore !) et de bière, vous allez rapidement vous mettre à twerker sur le dancefloor. Un bon deal, si vous avez besoin de digérer votre escalope Normande.


7. Le trou normand.
@entrezdansmacuisine
Pour les non-connaisseurs, les parisiens et autres personnes très sympathiques qui aiment bruncher tout en dégustant un matcha latte au calme, le trou normand est une spécialité qui se déguste principalement au milieu d’un repas de famille qui dure une éternité. Au milieu du repas, pour digérer dans les meilleures conditions (ou tout simplement pour se la coller) le maître de maison vous sert de l’eau-de-vie (coucou le Calva !) accompagnée d’un sorbet à la pomme qui en est imprégné. Le but est de le boire cul-sec, pour une digestion efficace (ou pour avoir la tête qui tourne un peu).


8. Les tripes à la mode de Caen.
Bon ok, à première vue, l’assiette peut faire penser à quelque chose de peu ragoûtant, comme le vomi de votre chien, par exemple. Pourtant, les tripes à la mode de Caen forment un plat succulent. Préparées avec quatre parties de l’estomac d’un ruminant et un pied de bœuf, les tripes à la mode de Caen était le plat fétiche de Guillaume le conquérant qui l’engloutissait dès qu’il le pouvait avec du jus de pomme (de Normandie, évidemment).


9. La salade cauchoise.
@cuisineàlafrançaise
Cette spécialité nous vient du Pays de Caux, dans la campagne de notre chère Normandie. Au menu, une salade faite d’endive, de pommes coupées en dés, de jambon, de gruyère, de cerneaux de noix, le tout assaisonné d’une sauce à la crème et au citron.


10. La teurgoule.
@zazouille-et-cie
Qu’est-ce que la « teurgoule » ? Comme son nom l’indique, on raconte qu’à l’époque, ceux qui dégustaient ce mets s’en « tordaient la goule » parce qu’ils le mangeaient très vite, si vite qu’ils s’en brûlaient littéralement le palais. Ce dessert, au riz et au lait sucré parfumé de cannelle, est un bon plan pour se remplir la panse. Comme si le reste ne suffisait pas.


11. L’omelette de la mère Poulard.
@photomax
Cette spécialité, made in le Mont-Saint-Mich-Mich, est probablement l’une des meilleures omelettes de la terre, et franchement, on ne rigole pas. Cette omelette est une recette de la Mère Poulard, a.k.a Anne Boutiaut, une cuisinière qui tenait une auberge dans le coin, et qui aimait confectionner ce plat afin de rassasier tous les pèlerins affamés. Un plat rapide à faire, qui lui permettait de satisfaire les voyageurs exténués n’importe quand. Le secret de cette omelette ? Séparer les blancs des jaunes. Intéressant.


12. Le sucre de pomme.
@boule.de.gomme
Et on clôt ce voyage avec cette confiserie qui nous vient de Rouen, désormais capitale de la Normandie réunifiée. Un peu de jus de concentré de pommes et du sucre chauffé, et on se retrouve avec des petits bâtonnets gourmands, dont la forme représente le Gros Horloge de la ville, un lieu incontournable, avec la cathédrale, bien évidemment.

Alors, avez-vous aimé ce tour d’horizon normand ?
Découvrez notre recette : Potatoes slices en vidéo