Des chercheurs américains ont trouvé la solution pour faire manger des légumes aux ados !

Par
154
Partages
imprimer

Imprimer

Une étude américaine menée en Pennsylvanie a peut-être trouvé le remède pour que les ados apprécient enfin les légumes, dès lors qu'ils sont assaisonnés.

Les enfants apprécient rarement les légumes et cette vérité s'applique également pour les ados. Pourtant bons pour la santé, les légumes sont très souvent délaissés sur les plateaux-repas des cantines françaises et finissent la plupart du temps à la poubelle. Des chercheurs de la Penn State University ont peut-être trouvé la recette miracle pour remédier à ce problème et faire aimer les légumes aux ados  : assaisonner les légumes.

Cela peut paraître bête, mais les légumes sont souvent servis tels quels dans les assiettes, avec un filet d'huile et du sel, ne dégageant donc pas tout leur potentiel gustatif. Ces mêmes chercheurs sont donc allés au cœur du problème, dans les écoles, pour interroger des élèves entre 14 et 18 ans dans le but de mieux comprendre pourquoi ces derniers n'appréciaient pas les légumes et préféraient manger un steak ou du poisson.

Au total, c'est plus d'une centaine d'élèves qui ont goûté des légumes préparés de deux manières différentes : la manière dite « classique », avec du sel et de l'huile  ; la deuxième « assaisonnée » en fonction des légumes avec des herbes aromatiques ou des épices. Les résultats démontrent que dans chaque cas, les ados préféraient les recettes avec assaisonnement, hormis pour la patate douce. Les versions assaisonnées du maïs et des petits pois, des haricots noirs, du chou-fleur, du brocoli, des haricots verts et de carottes ont toutes été sollicitées par les élèves.

crédits : Alexander Raths

Un réel remède au gaspillage dans les cantines scolaires donc  ? Kathleen Keller, maître de conférences en sciences nutritionnelles y croit dur comme fer et a déclaré : « Je pense que si les écoles mettaient en pratique ces simples recettes, elles pourraient être plus appréciées que les plats simplement servis avec de l'huile et du sel ». Kathleen Keller déclarait également suite à cette étude : « Je suis partisane de l'utilisation des épices et des herbes aromatiques, même pour les jeunes enfants ou les nourrissons », a noté Kathleen Keller. « On peut ajouter de petites doses d'herbes et d'épices aux purées pour bébés pour qu'ils s'habituent aux arômes de la famille. Si vous allez utiliser ces aliments dans les préparations pour toute la famille par la suite, il n'est pas logique de les éviter lorsque les enfants sont petits ».

Cette étude pourrait donc pousser les cantines à revoir leur façon de servir les légumes et, qui sait, peut être faire valoir les légumes à leurs justes valeurs  ? En tout cas, on ne demande qu'à voir. Vous pouvez retrouver l'étude complète juste ici. 

Découvrez notre recette : en vidéo
Source : Science Direct
Commentaires