Une soupe populaire prend des airs de restaurant, et ça fait toute la différence : une excellente initiative !

Par
186
Partages
imprimer

Imprimer

Lier l’utile à l’agréable, c’est le pari lancé par la Kansas City Community Kitchen, une soupe populaire qui prend l’apparence d’un restaurant parmi tant d’autres. Une très belle initiative qui porte ses fruits et qui fait un grand nombre d’heureux.

 

@Upworthy

 

Si vous passiez à côté de la Kansas Community Kitchen, rien ne vous étonnerait : vous verriez devant vous un restaurant parfaitement ordinaire. Pourtant, il ne s’agit pas d’un établissement comme les autres.

Accueillant, cosy et incroyablement accueillant, ce « restaurant » propose des plats délicieux et variés. Sous ses airs de restaurant chic, l’établissement n’est autre qu’une soupe populaire, ce lieu où les plats sont donnés gratuitement aux personnes les plus démunies, et pas n’importe lequel : il s’agit de l’établissement le plus innovant de Kansas City, la plus grande ville de l’État du Missouri (États-Unis).

En effet, la Kansas City Community Kitchen propose une toute nouvelle façon de nourrir ceux qui sont dans le besoin. Dites désormais adieu aux plateaux et aux buffets façon cantine d’entreprise et aux longues queues pour être (enfin) servis. Ce lieu incite définitivement à l’échange, au partage, et invite les soupeurs à passer de bons moments culinaires en perspective. À l’entrée du restaurant, un serveur bénévole invite les hôtes à s’asseoir avant de prendre leur commande et partir en cuisine.

@Upworthy

Les recettes contenues dans le menu sont particulièrement créatives et très étudiées. Gigot d’agneau, poulet rôti, couscous, haricots verts ou encore brocolis cuits à la vapeur, le tout servi avec du pain et des fruits frais, chacun peut trouver le plat qui lui correspond : il y en a pour tous les goûts !

Après les repas, les hôtes sont invités à laisser un petit message afin d’évaluer le service et faire d’éventuelles demandes de menus qu’ils aimeraient voir la fois d’après. Les bénévoles prennent en compte les besoins d’ordre diététiques ou bien religieux. Pour le Carême, par exemple, les cuisiniers ont proposé du poisson et du brocoli au fromage avec des frites à l’ail et au parmesan, le tout accompagné d’une salade verte à la vinaigrette.

@Upworthy


« Nous tenons sincèrement à faire oublier le stéréotype de la soupe populaire telle qu’on la perçoit tous les jours » affirme Mandy Caruso-Yahne, la directrice de l’engagement communautaire à Episcopal Community Services (ECS).

Les bénévoles proposent également un programme de formation culinaire d’une durée de 6 mois, une expérience pratique pour ceux qui sont passionnés de cuisine, mais qui n’ont pas les moyens de payer une initiation aux arts culinaires., Une manière simple et utile de travailler leur façon de cuisiner et recevoir des suggestions et des recommandations pour réaliser des plats à moindre coût et bons pour la santé. C’est aussi une manière de créer le lien, et de générer une communauté solide et soudée.

Mandy souligne également que tout le monde y est le bienvenu : les enfants, les jeunes, les policiers, les médecins, comme les étudiants. Personne n’est obligé d’être incapable de payer la nourriture pour goûter à un plat. Et avec de tels repas, comment résister ?

Au-delà de la volonté d’aider les plus démunis, le but de cette démarche est d’amener des personnes venant de tous les milieux socio-culturels à se rencontrer, à se parler, et à faire fi de toutes les différences qui peuvent les séparer. « Je suis très bien accueilli, comme si personne ne savait que j’étais un sans-abri », témoigne enfin Brian, qui fréquente régulièrement l’établissement. Une belle leçon d’humanité.

@Upworthy
Découvrez notre recette : Tartine façon tarte aux pommes en vidéo
Source : Upworthy
Commentaires