Un steak de faut-filet a été crée en bio-impression 3D et c'est bluffant

1 440partages

Cette reproduction a été réalisée sans tuer d’animal, on n’y voit que du feu. Peu à peu, la révolution alimentaire risque de s'installer dans nos assiettes.

Crédit : Aleph Farms et The Technion

Publicité

Il a fallu de longues années d’études et de recherche pour transformer notre alimentation. Consommer de la viande pose un vrai problème éthique et écologique à l’heure actuelle. C’est pourquoi de nombreux laboratoires s’attardent sur des alternatives à proposer aux consommateurs et notamment les grands amateurs de viande. Si on connaît déjà les steaks de soja, il peut y avoir d’autres propositions.

Récemment, un steak de faut-filet a pu être conçu grâce à la bio-impression en 3D, une grande avancée technologique. La société Aleph Farmset de Technion, l’institut de technologie d’Israël, ont soumis cette solution après beaucoup d’expériences. A partir d’un boeuf vivant, des cellules de muscles ont pu se développer en laboratoire. Ces cellules microscopiques sont alors devenu des morceaux de viande totalement comestibles. En outre, rien de chimique dans cette opération. La viande est similaire à une chair quelconque extraite de l’animal.

Si cette reproduction peut éveiller quelques interrogations et quelques doutes, il est fort à parier qu’elle se démocratisera dans les années à venir. Les chaînes de fast-food tentent d’ailleurs l’expérience auprès de leur clientèle. C’est en tout cas un sujet qui préoccupe les milieux de produits carnés. En attendant, une commercialisation à grande échelle, il faudra bien effectuer quelques tests dans les milieux de la restauration et se faire à cette idée éventuelle pour votre barbecue.

Plus d'articles