Manger une fondue ne propage pas le Covid selon une étude

1 695partages

Vous voilà rassurés ! Ce sont les conclusions d'une institution suisse sur le sujet. Préférez toutefois organiser vos fondues party en petit comité !

Crédit : @stockcreations

Publicité

Un hiver sans fondue aurait été trop cruel. Switzerland Cheese Marketing (SCM), chargé de la communication et de la promotion des fromages de Suisse a mené son enquête pour défendre le fromage coulant et le résultat se veut rassurant. Si vous hésitez pendant la pandémie, sachez que la fondue n’est pas un facteur de propagation du virus. La tradition des fromages coulants peut se perpétuer cette saison.

Ils se sont renseignés auprès d’experts de l’Autorité européenne de sécurité des aliments, de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires, de l’Office fédéral de la santé publique de Suisse et de l’Agroscope, afin d’obtenir leurs recommandations. Finalement, partager une fondue est tout à fait possible. L'institution est formelle : «Rien ne s’oppose, fondamentalement, au fait de déguster une fondue au fromage dans son environnement habituel. Qu’on soit assis à la même table avec sa famille ou ses amis pour manger un plat quelconque ou une fondue au fromage, le risque de contamination par le Covid-19 est tout aussi faible dans les deux cas.».

À noter par ailleurs que la fondue se déguste avec de longs pics et non avec les doigts. «Le risque de contracter le Covid-19 en dégustant une fondue avec d’autres convives est négligeable» ont-ils constaté et «jusqu’à présent, aucun élément n’indique que les aliments puissent être une source d’infection et aucune transmission du SARS-CoV-2 via des aliments n’a été attestée». Ils portent la conclusion suivante : «Il n’existe pas non plus de preuves concluantes de la transmission du virus par contact avec des objets contaminés, une fourchette à fondue, par exemple".

Vous l'aurez compris, vous ne serez pas punis de fondue cet hiver. En revanche, ça n'élime pas totalement le risque de propagation du virus. Il vaut mieux s’attabler en petit groupe, selon les recommandations des autorités sanitaires et il est préférable de ne pas inviter les personnes contaminées ou potentiellement cas contact.

Plus d'articles