Alerte job de rêve : vous pouvez être payé pour manger du fromage et... dormir (c'est pour une étude très sérieuse)

Bouton whatsapp

Être payé pour manger du fromage et dormir ? On signe tout de suite ! Le but de cette étude : prouver (enfin) si oui ou non le fromage empêche véritablement de dormir.

Alerte job de rêve : vous pouvez être payé pour manger du fromage et… dormir ! Crédit : iStock

À voir aussi

Vous aussi vous avez déjà entendu parler de ce mythe ? Mais si. Celui selon lequel manger du fromage empêcherait de dormir et provoquerait pas mal de cauchemars. Mais est-ce que cette légende est véritablement vérifiée ?

C'est ce que le centre spécialisé dans le sommeil, Sleep Junkie, a décidé de prouver en menant une étude très sérieuse. Pour cela, Sleep Junkie a lancé une offre pour le moins… alléchante. Ils sont à la recherche de 5 cobayes qui devront manger plusieurs sortes de fromages pendant trois mois avant d'aller dormir. Le but est très simple : vérifier si "le fromage a un impact sur la qualité du sommeil ou non et s'il augmente les chances de faire des cauchemars". Et si oui, est-ce qu'il y a un type de fromage en particulier ou pas à éviter avant de se jeter dans les bras de Morphée.

Être payé pour manger du fromage et dormir ? Oui c'est possible et c'est pour une étude. Crédit : iStock

Manger du fromage et dormir tout en étant payé ? C'est possible !

Des annonces pour des jobs de rêve comme celui-ci, on n'en voit pas tous les jours. Alors quand ça arrive, on a du mal à résister avant de postuler… Aujourd'hui, c'est une offre spéciale pour les amoureux de fromage. Mais alors, comment on devient "rêveur laitier" (poste qui est clairement fait pour nous) ? Il faut remplir plusieurs critères.

Tout d'abord, vous devez avoir minimum 21 ans. Ensuite, vous devez posséder une montre connectée capable de suivre votre sommeil, d'avoir des horaires de sommeil réguliers, de dormir seul pendant toute la durée de l'étude, de ne pas être intolérant au lactose (c'est assez évidemment comme condition…) et de ne pas avoir de problème de sommeil.

Enfin, vous devez… vivre aux États-Unis. Pardon pour les faux espoirs… Mais on est carrément prêt à déménager pour trois mois de l'autre côté de l'Atlantique et participer à cette étude tellement on aime le fromage ! Ah oui, et petit détail important : si vous faites partie des chanceux, vous serez rémunérés à hauteur de 1 000 dollars (environ 920 euros) pour manger du fromage et dormir. Plutôt pas mal, non ?

D'où vient le mythe selon lequel le fromage empêcherait de bien dormir ? Crédit : iStock

Mais qui a dit que le fromage empêchait de dormir ?

Est-ce que vous aussi vous vous êtes toujours demandé d'où venait cette croyance populaire comme quoi le fromage et le sommeil ne faisaient pas bon ménage ? Il faut remonter en 1843. Cette année-là, Charles Dickens (un des plus grands romanciers du XIXe siècle), publie son premier et plus célèbre conte : Un chant de Noël.

On y suit l'histoire d'un vieil homme, Scrooge qui s'apprête à se coucher tout seul chez lui, la veille de Noël. Apparaît alors le fantôme de son associé et pour se rassurer, le vieux Scrooge se dit : "Vous êtes sûrement un bout de bœuf non digéré, une tache de moutarde, une miette de fromage, un fragment de patate pas assez cuit". C'est donc suite à cette phrase que l'on en a déduit que fromage et viande provoquaient des nuits agitées.

Des études ont alors voulu prouver la corrélation entre manger du fromage et faire des cauchemars la nuit. Une première, sortie en 1964, raconte qu'un patient qui a arrêté de manger du fromage n'a plus fait de cauchemars par la suite. Plus récemment, en 2005, une autre étude prouve que manger du bleu provoquait des mauvais rêves et, qu'au contraire, le cheddar faisait rêver de célébrités.

En tout cas, on a hâte de voir les futurs résultats de l'étude de Sleep Junkie et, quoi qu'il arrive, on n'arrêtera pas de manger du fromage le soir !

Bouton whatsapp